province Henan

Fiche du Henan

Carte du Henan

Nom : Henan

Nom chinois : 河南 (Hénán)

Statut : Province             

Capitale : Zhengzhou

Population : 94 133 500 hab. (2013)

Superficie : 167 000 km2

Ancien berceau de la civilisation chinoise, le Henan est une province qui bénéficie d’un patrimoine culturel très riche offrant aux touristes un panel de sites à visiter. Le Henan est également le foyer du plus ancien des temples Bouddhistes de Chine et accueille la célèbre école de Kung Fu du Temple Shaolin. La province jouit aussi d’une richesse fabuleuse au niveau de ses reliefs naturels qui ne manqueront pas de charmer les voyageurs.

Histoire

On pensa longtemps que la dynastie shang (1700-1100 av. J-.C.) avait été fondée par des tribus venues d’Asie occidentale. Les fouilles des sites Shang dans le Henan ont toutefois révélé que ces villes avaient été construites sur des habitats plus anciens, voire préhistoriques. Le premier vestige archéologique de l’époque Shang fut découvert près d’Anyang, dans le nord du Henan. On croit aujourd’hui que la première capitale Shang, datant peut-être de 3 800 ans, se trouvait à Yanshi, à l’ouest de l’actuelle Zhengzhou. Vers le milieu du XIVe siècle av. J.-C., elle aurait été transférée à Zhengzhou, où ses remparts sont encore visibles.

Le Henan occupa à nouveau le devant de la scène sous la dynastie song (960­1279), mais perdit tout pouvoir politique lorsque, au XIIe siècle, le gouvernement quitta sa capitale de Kaifeng et s’enfuit vers le sud afin d’échapper aux envahisseurs jürcen, venus du Nord. Toutefois, grâce à une population nombreuse dans les plaines fertiles de l’indomptable fleuve Jaune, le Henan demeura une importante région agricole.

Il fallut néanmoins attendre l’avènement des communistes pour que la province entame un développement semblable à celui de ses voisines. Si Zhengzhou, Luoyang et Kaifeng ont enfoui une part de leur histoire sous le béton, elles dévoilent aussi, au fil des explorations, des pans séduisants de leur passé.

Henan aujourd’hui

Si le Shaanxi est considéré comme le berceau de l’histoire chinoise, c’est le Henan, au cœur de neuf régions de la Chine antique, qui portait à l’origine le titre de « région centrale », tant sur le plan culturel que géographique. Les pionniers, attirés par le cours capricieux du fleuve Jaune, vinrent peupler les plaines fertiles de son bassin. Des capitales se développèrent pour ensuite disparaitre laissant des traces de leur passé dans le nord du Henan, notamment à Kaifeng et à Anyang,.

La province fut le témoin de l’essor du bouddhisme dans le pays et le temple du Cheval blanc, à Luayang, est sans doute le plus vieux sanctuaire bouddhique de Chine.

Aujourd’hui, l’ensemble du pays dénigre la province du Henan, considérée comme une région arriérée et rurale, où le dynamisme de la réforme est sévèrement freiné. Pourtant, le Henan entend jouer sa carte historique avec assurance et sérénité en rappelant à ceux qui auraient tendance à les oublier, ses références dynastiques incontestables.

Le Henan ne se limite pas aux ruines et aux cités anciennes. Les voyageurs intrépides découvriront des reliefs fabuleux, notamment au village de Guoliangcun, perché à une altitude vertigineuse. Quant aux pèlerins, ils sont nombreux à converger vers deux des hauts lieux de la Chine : le temple de Shaolin avec son école de Kung Fu et les grottes de Longmen, ornées d’œuvres d’art bouddhiques tout à fait remarquables.

Climat

Le Henan jouit d’un climat tempéré chaud. Les hivers sont froids, secs et venteux avec une température moyenne de -2°C en janvier.

Les étés du Henan sont quand à eux très chauds et humides avec une température moyenne de 28°C.

La pluviosité annuelle, qui augmente du nord au sud, s’échelonne de 60 à 120 cm. La saison des pluies est généralement de juillet à septembre.

Pour apprécier le Henan, il est préférable de s’y rendre au printemps ou en automne, vous bénéficierez d’une climat alors doux et sec.

Comment s’y rendre

On se déplace assez facilement dans le Henan qui est bien relié aux autres provinces. Zhengzhou est un important carrefour ferroviaire et de confortables bus express empruntent les nouvelles autoroutes qui s’étendent jusqu’aux confins méridionaux de la province.

Zhengzhou abrite également le principale aéroport du Henan. Luoyang possède lui aussi un aéroport mais plus petit qui dessert des vols vers Hong Kong et d’Okayama.

Langue

La plupart des yi_ç parlent l’un des sous-dialectes du zhongyuan hua lui même dialecte du mandarin du Nord. Dans le nord de la province, on pratique deux des quinze dialectes du jin.

Que faire dans le Henan ?

  • Assister aux cours de Kung Fu au temple de Shaolin.
  • S’immerger dans l’histoire du Henan et découvrant le riche patrimoine historique de Kaifeng.
  • Découvrir les sculptures des grottes de Longmen, près de Luoyang.
  • Arpenter les rues de Zhengzhou et visiter les vestiges de l’ancienne capitale et sa muraille.
  • S’arrêter au village traditionnel de Guoliangcun, authentique refuge pour les artistes.

 

Les villes principales de Henan