lamaserie Wudangzhao

Wudangzhao est la plus grande lamaserie bouddhiste tibétaine de toute la Mongolie Intérieure. Situé en pleine montagne à 70 km de la ville de Baotou, cet ensemble d’édifices aux murs blancs très majestueux se détache facilement de la nature qui l’entoure.

L’ensemble de la lamaserie Wudangzhao a été classé dans la liste des monuments historiques de la Chine. Aujourd’hui, les touristes et les croyants bouddhistes se rendent régulièrement en masse à Wudangzhao pour s’imprégner de la sérénité des lieux. Son cadre exceptionnel au milieu d’une montagne permet à ses visiteurs de profiter d’une balades des plus agréables.

Histoire

 

Destinée à la propagation du bouddhisme tibétain à travers la Mongolie Intérieure, la Lamaserie Wudangzhao fut construite en 1749 sous le règne de l’empereur Kangxi de la dynastie Qing. Elle fut créée en plein cœur de la zone de saule-ombragée d’où son nom Wundangzhao qui signifie la lamaserie des saules en mongol.  

De 1763 jusqu’en 1955, le monastère fut le foyer de plusieurs générations de Bouddha. Leurs cendres furent cachées dans l’une des salles funéraires. Ensuite, des lamas de la Mongolie intérieure s’y installèrent.

Le monastère connut une époque prospère avec plus de 1200 moines apprentis du Gelukpa connu aussi sous le nom de la secte du chapeau jaune.  Ainsi, plusieurs bâtiments furent créés au sein de l’établissement pour assurer les apprentissages des moines. Construite peu après la lamaserie, en 1800, la salle Ahui fut le lieu de la formation médicale.

En 1835, la salle Suguqin fut le lieu d’instruction pour la doctrine comme la religion et la philosophie. La salle Rimulun, créée en 1892, assurait le département d’histoire du lamaïsme. Quant à la maison centrale, elle servit de salle d’enseignement de l’astronomie, de la géographie, de la divinité, du calendrier et des mathématiques.

Bien que le nombre de disciples bouddhistes résidents au monastère ait diminué, le lieu a su conserver une ambiance spirituelle de grande portée où le bouddhisme tient une place toujours très présente grâce aux activités et prières des moines.

Visite de la Lamaserie Wudangzhao

Située à travers les montagnes, la lamaserie a été construite sous un style architectural purement tibétain. Le modèle est tiré d’un monastère de Tashilhunpo, la résidence des panchen-lamas. L’ensemble du complexe couvre plus de 20 hectares  renfermant près de 2 500 pièces et 1 500 statues de Bouddha.

Les bâtiments, indépendants les uns des autres, sont dotés des nombreuses salles fascinantes renfermant de nombreux secrets sur le passé des lieux. Chaque recoin du palais vous propose de merveilleuses découvertes. Les ruelles sont bordées de moulins à prières régulièrement tournées perpétuant ainsi les traditions bouddhistes. De nombreux arts bouddhiques, des sculptures antiques et des peintures murales en or, en argent, en cuivre ou en bois sont exposés, parfaits pour appréhender l’histoire du monastère, ses coutumes et ses mythes. Son extérieur offre des vues superbe sur les montagnes et sa nature environnante.

De fin juillet au mois d’août du calendrier lunaire, les moines effectuent un rite religieux très particulier. Pendant la cérémonie, vous aurez le privilège d’assister à de nombreuses activités bouddhistes dans une scène magnifique et par la même occasion, prendre part aux activités de célébration. Tous les résidents de Wudangzhao chantent le sutra dans la salle Suguqin. Au crépuscule, les moines marchent autour de la lamaserie maintenant les roues de prière tout en faisant résonner les tambours en peau de mouton.

Comment s’y rendre ?

Depuis le district de Shiguai à Baotou, des navettes et des cars effectuent un trajet direct pour le monastère. Le dernier trajet part du monastère seulement à 13h00 ou à 14h00.

Depuis la gare ferroviaire de Baotou, vous pouvez prendre des navettes pour un trajet direct du monastère. Les départs commencent vers 8h00.

Horaires et tarifs d’entrée

La lamaserie est ouverte tous les jours de 08h00 à 18h00.

Tarif : 45 RMB