observatoire antique de Pékin

L’Ancien observatoire de Pékin se trouve dans la partie sud-ouest du pont Jianguomen à Pékin. Cet ancien observatoire opère sous la tutelle d’une institution chargée de la protection du patrimoine culturel de la Chine. En tant que plus ancien observatoire existant au monde, il attire la curiosité de nombreux visiteurs chinois et étrangers. Ces appareils d’observation et instruments ont l’avantage d’avoir été conservés et restent encore fonctionnels ajoutant de l’intérêt à la visite.

Passez un moment agréable, éducatif et riche en histoire en visitant l’ancien observatoire lors de votre séjour à Pékin.

Histoire

L’ancien observatoire de Pékin fut édifié en 1442. En ces temps, il fut l’un des premiers observatoires royaux du monde et servait de centre d’échanges culturels entre la Chine et l’Occident.

Sous la dynastie des Ming, on le nomma la Plateforme d’observation d’Étoiles. Puis, vers 1911, après la victoire des Xin Hai contre les Qing, il fut transformé en un observatoire national.

En 1927, l’ancien observatoire devint le Musée d’Instruments astronomiques de Beijing. Durant la première guerre mondiale, les appareils astronomiques de l’observatoire furent pillés par les forces alliées qui envahirent la ville de Pékin. À la fin de la guerre, tous les instrument furent rendus à la Chine.

!aujourd’hui, l’ancien observatoire porte le nom de Pavillon d’exposition des anciens instruments astronomiques de Pékin.

Visite de l’ancien observatoire de Pékin

L’observatoire antique de Pékin couvre, en totalité, une superficie de 10 000 mètres carrés. La grande plateforme qui occupe les lieux mesure dix mètres de hauteur, et de là, se placent plusieurs instruments en bronze. Le bâtiment se constitue de hauts murs faits en briques avec une couleur grise et d’un intérieur conçu avec un design typique de la Chine traditionnelle.

L’Ancien observatoire se divise en deux parties bien distinctes : le hall d’exposition dédié aux anciens instruments astronomiques et la salle dédiée à l’architecture affiliée.

En visitant le musée, vous pouvez admirer, dans la grande cours en hauteur, les huit instruments en bronze datant du XVIIème et XVIIIème siècle tels la sphère armillaire équatoriale complexe et la sphère écliptique, le quadrant, le sextant, l’astrolabe, l’altazimut, théodolite et le globe céleste.

Ces instruments sont seulement des répliques en bronze des originaux qui sont, eux, conservés à Nankin. Le rez-de-chaussée, lui, a été transformé en musée d’astronomie pré-télescopique où sont exposés des cadrans solaires et lunaires que les scientifiques chinois utilisaient auparavant.

On y trouve également une cours dans la partie ouest de l’observatoire. Dans cette cours, on peut voir plusieurs pavillons tels le palais Ziwei, la salle Dial, la salle du Clepsydre et les bâtiments ailes dédiés à l’exposition de pièces orientales et occidentales. Il existe également une centaine de calendriers illustrés avec des photos d’instruments des dynasties passées.

Les visiteurs auront aussi droit à une petite leçon sur l’astronomie et apprendre quelques pratiques en observation astronomique à partir de tous les vestiges historiques exposés dans le musée.

Comment s’y rendre ?

L’ancien observatoire de Pékin est accessible en métro et en bus.

Métro :

Les métros ligne 1 ou 2 passent tous deux par la station Jianguomen. Prendre ensuite la sortie C pour accéder à l’observatoire.

Bus :

Les bus publics n° 43, 44 et 650 vous conduiront jusqu’à l’observatoire. Descendre à la station Sud de Jianguomen.
Les bus publics n° 20, 25, 29, 39, 52, 59, 122, 140, 403, 619, 622, 637, 638, 639, 666, 668, 673, 674, 805, 827 , 938 et 957 passent aussi près du site. Descendre à la gare de Pékin à la station Est et joindre le site à la marche sur quelques mètres.

Tarifs et horaires

L’ancien observatoire ouvre de 9h00 à 17h00. En été, les horaires changent et l’observatoire est ouvert de 9h00 à 18h00. L’observatoire est fermé le lundi.

Le prix d’entrée pour le musée est de 10 RMB.