Petite Pagode de l'Oie Sauvage

Située dans l’enceinte du temple Jianfu à 1km de la ville de Xi’an, la petite pagode de l’Oie Sauvage forme avec la Grande pagode de l’Oie Sauvage les plus importants sites bouddhistes de la ville. Elles étaient autrefois l’un des principaux centres de traduction et d’entreposage des textes bouddhistes de toute la Chine.

La petite pagode de l’Oie Sauvage est essentiellement un lieu de méditation et de repos qui inspire une réelle quiétude en dehors de l’agitation effrénée de la ville.

Histoire

L’histoire raconte que l’empereur Zhongzong aurait sollicité l’aide de Yi Jing pour lui traduire des livres bouddhiques écris en Sanskrit. Le moine demanda en contrepartie un endroit pour effectuer ses travaux et conserver les différentes statues de bouddha ainsi que les écritures bouddhistes sacrées apportées de l’Inde.

Surnommé autrefois la pagode du temple Jianfu, la petite pagode de l’Oie Sauvage fut construite entre 707 et 709 dans les limites du temple Jianfu.  

Depuis sa création, de nombreux tremblements de terre secouèrent le bâtiment. Le plus important frappa la pagode en 1556 qui causa l’écroulement des 2 étages du sommet.

Depuis ces nombreux séismes, la pagode ne compte plus que 13 étages et est devenue une galerie de conservation historique pour la ville de Xi’an.

Visite de la petite pagode de l’Oie Sauvage

La Grande Pagode de l’Oie Sauvage et la Petite pagode de l’Oie Sauvage incarnent les édifices bouddhistes les plus importants de Xian. Erigée au sein d’un temple typiquement chinois, la petite pagode reflète l’unification de la culture chinoise antique et de la culture bouddhique.

La visite de la petite pagode de l’Oie Sauvage promet un véritable plongeon dans l’histoire et la culture de la Chine antique. On y compte plus de 130 000 reliques précieuses comme des sceaux, des articles de jade, des statues bouddhistes, des pierres gravées, des porcelaines ainsi que de très rares calligraphies.

Autour de la pagode, un jardin verdoyant et paisible incite à la détente. Au fond du jardin, orné par des magnifiques sculptures, se trouve l’entrée principale du Grand Temple du Bonheur posthume.

Un peu plus loin, une allée en pavée bordée de statues en pierre représentant chevaux, lions et chimères conduit directement à l’entrée de la pagode. Passionnés de photographie, vous pourrez profiter de la beauté architecturale ainsi que des jardins pour réaliser de superbes clichés.

On trouve aussi dans le jardin une énorme cloche, que l’on peut faire résonner avec un tronc de bois rouge, moyennent une piécette au gardien. En donnant quelques coups de cloches, vous  pourrez peut être espérer que votre vœux se réalise dans l’année.

L’endroit abrite une école de calligraphie chinoise réputée. Un petit atelier est ouvert au public avec une petite démonstration de calligraphie par les locaux. En participant à la pratique, vous pourrez apprendre très rapidement un art fascinant.

Comment s’y rendre ?

Prendre les bus ligne 18, 21, 29, 32, 40, 46, 203, 204, 224, 407, 410, 508, 521, 610, 700, 707 ou le bus toristique n°7 ou 8 puis descendre à la station Xiao Yan Ta.

Horaires et tarifs d’entrée

La pagode est ouverte de 9h00 à 16h00.

Elle ferme sa porte au public le mardi.

Les frais de visite sont très variés :

  • 20 RMB pour une simple visite de la pagode diminuées jusqu’à 10 RMB pendant les périodes lunaires et le nouvel an chinois.
  • 50 RMB pour visiter et monter dans la pagode et 10 RMB de plus pour jouer avec la grosse cloche rituelle.