Yan'an

Nom : Yan’an
Nom chinois : 延安
Province : Shaanxi
Statut : Ville préfecture
Population : 145 800 hab.
Superficie : 3 556 km²

Yan’an est une ville située dans le nord du Shaanxi. La ville qui surplombe le fleuve jaune est connue comme étant un haut lieu du communisme où Mao débuta son règne et par conséquent est considérée comme un haut lieu pour le Tourisme Rouge.

Histoire

Appelé « Yanzhou » dans les temps anciens, la ville a une histoire qui remonte à environ 1400 ans. Yan’an a longtemps été le centre politique, économique, culturel et militaire du Nord du Shaanxi.

Occupant une place importante dans l’histoire militaire de la Chine, Yan’an un lieu révolutionnaire en Chine. La ville a été utilisée comme quartier général militaire pendant la révolution japonaise (1937 à 1945) et la guerre de libération (1945-1949). Elle fut entre autre l’emplacement stratégique du Comité central du Parti communiste chinois.

En 1937, Yan’an est devenue le siège du gouvernement communiste et le centre de formation intensif des membres du parti et des troupes de l’armée. En 1941, Mao Zedong mis son influence au service d’une série de programmes de formations pour « corriger les tendances non orthodoxes » et essentiellement mouler la paysannerie au modèle communiste. Un des premiers programmes lancés fut le mouvement de rectification de Yan’an.

Aujourd’hui

Yan’an est l’un des 24 célèbres villes historiques de Chine. Sa combinaison d’une longue histoire, d’une culture distinctive et d’une grande variété de sites historiques et reliques culturelles offre aux visiteurs l’occasion de voir une ville typique du nord du Shaanxi avec ses coutumes folkloriques attrayantes.

Outre le Mausolée de l’Empereur Jaune, mausolée commémoratif du légendaire Huangdi, le plus important lieu de sépulture ancienne en Chine, il existe plus de 800 vestiges historiques et culturels, y compris d’anciennes tours construites sous la dynastie des Tang (618-907) comme la pagode Bao Ta et les temples de la dynastie des Song (960-1234).

Son fort passé communiste a laissé de nombreux vestiges à travers la ville et lui offre aujourd’hui le statut de ville sanctuaire pour le Tourisme Rouge. Son histoire étroitement liée avec Mao attire de nombreux patriotes du communisme. Venez découvrir les différents quartiers généraux révolutionnaires qui parsèment la ville. Parmi les plus intéressants, retrouvez les quartiers généraux révolutionnaires de Yangjialing ou encore les quartiers généraux révolutionnaires de Wangjiaping, le dernier site occupé par la direction du Parti à Yan’an.

Yan’an dispose également d’abondantes ressources naturelles : la cascade Hukou, la chute d’eau la plus célèbre et spectaculaire sur le fleuve Jaune, le mont Quingliang et le plus grand habitat de pivoines sauvages en Chine, le mont Wanhua.

Lors d’une visite à Yan’an, ne manquez pas les fameuses grottes artificielles appelée Yaodongs. Creusées dans les collines, elles sont devenues des habitations traditionnelles dans la province du Shaanxi. Les Yaodongs les plus célèbres se trouvent dans les quartiers généraux militaires dans lesquels les premiers dirigeants du Parti communiste chinois comme Mao ont vécus et commandaient la révolution chinoise.

Pour les voyageurs qui s’intéressent de prêt à l’histoire politique de la Chine, Yan’an sera une destination de choix.

Climat

Étant située dans la zone tempérée chaude du Nord de la Chine, Yan’an a un climat continental de mousson. La température annuelle moyenne est légèrement en dessous de 10°C avec 9.3°C. Le temps est relativement sec avec peu de précipitations qui se concentrent pendant les mois d’étés.

Son altitude entre 800 et 1100 mètres font qu’une grande différence de température est enregistrée entre le jour et la nuit, pensez donc à vous munir de vêtements chauds pour le soir.

En été, quelques pluies viennent parfois rafraichir la terre mais les températures restent généralement douces. Juillet, aout et septembre constituent donc la parfaite période pour voyager à Yan’an.

La période du nouvel an chinois, en début d’année janvier ou février, est une période très festive. Bien qu’il fasse froid, les températures sont douces et les nombreuses activités folkloriques valent le détour.

Comment s’y rendre ?

Avion

L’aéroport Yan’an Ershili Pu (ENY) est un aéroport civil et militaire situé à environ 8 km du centre de la ville. L’aéroport propose deux vols quotidiens domestiques à destination ou depuis Pékin et Xian.

Il faudra compter un peu moins d’une heure pour rejoindre ces deux villes.

Train

La gare ferroviaire de Yan’an est desservie principalement par des trains en provenance de Pékin et de Xi’an. Il est possible de rejoindre la ville depuis des villes de la province comme Yulin, Ankang ou Shenmu.

Bus longue distance

Grâce à la route national qui relie Xian à Yulin en passant par Yan’an, il est désormais facile de se rendre à Yan’an par bus.

La principale gare routière est reliée à Xian, Yulin, Xianyang dans le Shaanxi mais aussi à Pékin, Lanzhou, Luoyang et d’autres villes des provinces voisines.

Comment circuler dans Yan’an ?

Yan’an est équipée de lignes de bus qui connectent la majorité des rues entre elles et desservent les principales attractions touristiques.

Des taxis sillonnent la ville également et proposent l’un des prix les plus bas de Chine.

Que faire à Yan’an ?

  • Marcher dans les traces des communistes aux quartiers généraux révolutionnaires.
  • Visiter la jolie pagode Bao Ta située sur une colline.
  • Se rendre au Mausolée de Huangdi, l’une des plus importante sépulture de Chine.
  • S’arrêter dans les Yaodongs, ces grottes artificielles qui forment des habitations hors du commun.
  • S’impressionner des spectaculaires cascade Hukou.