Qingdao

Nom : Qingdao
Nom chinois : 青岛
Province : Shandong
Statut : Ville Sous Provinciale
Population : 8 715 100 hab.
Superficie : 10 654 km2

Qingdao, littéralement ville verte, est une ville côtière de la province du Shandong. Son architecture moderne mêlée à son héritage allemand lui confère un charme unique et très apprécié des voyageurs.

Depuis sa participation au Jeux Olympiques de 2008, Qingdao jouit d’une excellente réputation et attire les touristes pour son calme et ses nombreuses curiosités.

Histoire

Qingdao n’était autrefois qu’un petit village de pêcheur avant que l’empereur allemand Guillaume II arrache la ville aux mains chinoises. En 1898, Qingdao nommée Tsingtao est cédée par les Mandchous à l’Allemagne pour une durée de 99 ans. En 1903, les allemands construisent la célèbre brasserie qui donnera naissance à la Bière mondialement connue : La Tsingtao.

En 1914, le Japon s’empare de la ville jusqu’à ce que le traité de Versailles entérine la présence nipponne.

Les japonais envahir de nouveau la ville en 1938 au début de la guerre sino-japonaise jusqu’à leur défaite en 1945. Son port fut alors utilisé par les américaine jusqu’à la prise du pouvoir des communiste en 1949.

La ville connue de nombreux travaux de rénovation notamment au niveau de sa base nautique pour accueillir les épreuves de voile Jeux Olympiques de 2008.

Aujourd’hui

Bordée par le fleuve jaune sur la côte est de la péninsule du Shandong, la station balnéaire de Qingdao doit sa renommée à sa brasserie qui produit la célèbre bière Tsingtao.

Régulièrement citée parmi les villes chinoises les plus agréables de Chine, Qingdao offre une véritable bouffée d’air pure à tous les voyageurs qui arrivent des grandes métropoles. Nichée entre la chaîne des montagnes de Laoshan et la mer jaune, Qingdao occupe une position géographique idéale et stratégique pour le développement industriel et l’investissement étranger.

Aujourd’hui devenue une cité prospère, son architecture moderne et coloniale lui vaut le surnom de « la Petite Suisse de Chine« . Son climat doux et son charme européen opère très vite sur ces visiteurs qui y viennent se détendre.

Ces plages très animées et ses collines naturelles lui procurent un paysage riche et lui offrent certains atouts touristiques séduisants. La vieille ville qui se dévoile par des ruelles sympathiques à l’architecture étonnante témoigne de l’influence coloniale et apparaît comme une petite ville européenne. Dans le labyrinthe des rues, vous ferez la rencontre des locaux qui aiment passer leur journée devant des plateaux d’échecs et peut être vous laisserez-vous tenter par quelques snacks ou fruits de mer grillés. Lors de votre promenade, arrêtez-vous à l’ancienne Résidence du gouverneur allemand, le Qingdao Ying Binguan, l’une des plus belles bâtisses de Qingdao. Cet édifice colonial fait l’objet de nombreuses visites depuis que l’on sait que le président Mao s’y était installé plusieurs jours pour des vacances en famille.

Face à la mer jaune se dresse la majestueuse montagne Laoshan. Haut lieu du taoïsme, ce mont impressionne par ses vues dégagées sur la côte et les nombreux édifices historiques qui l’habitent. Une excursion au Laoshan promet une belle balade.

Les plages souvent très prisées l’été par les touristes chinois se dévoilent plus calmes et paisibles après la période estivale. La plage de Shilaoren, bordée par le mont Fushan s’étend sur 2.5 km et est comptée comme l’une des plus belles plages. Au levé du jour, la brume venue du large s’évapore tranquillement et laisse apparaître une plage paradisiaque. Chaque baie se caractérise par un charme unique et mérite qu’on s’y arrête.

Un séjour à Qingdao ne pourra être complet sans une visite de la brasserie Tsingtao, fondée par les allemand en 1903.

Un voyage à Qingdao ne vous laissera pas indifférent par sa singularité et son ambiance détendue.

Climat

Caractérisée par un climat continentale, la ville de Qingdao jouit de températures relativement douces toute l’année. Les étés sont plus frais qu’à Pékin mais sont tout de même soumis au phénomène de mousson, cela n’empêchant pas de profiter des plages.

Les hivers sont froids et secs mais ne changent pas pour autant l’intérêt de la ville.

La meilleure période pour partir à Qingdao est de mai à octobre.

Comment s’y rendre

Avion

L’aéroport International de Qingdao Liuting dessert des vols depuis Pékin, Shanghai, Guangzhou, Hangzhou, Xian..

Des vols internationaux sont opéré depuis Busan, Frankfort, Los Angeles, Singapore, Tokyo et Hong Kong.

Train

Des trains directs font le trajet tous les jours entre Qingdao et Yantai ou Weihai. Des lignes régulières desservent Qingdao depuis Jinan.

Deux trains express font la navette entre Pékin et Qingdao. D’autres partent de Zengzhou, Shanghai, Lanzhou, Xining, Chengdu, Taiyuan et Tai’an.

Bus longues distance

Les villes de Pékin, Shanghai, Tianjin, Jiangsu, Henan, Hebei, Hubei et quelques villes de la provinces sont reliées à Qingdao par la route. Des bus longue distance desservent quotidiennement la ville.

Bateau

Le port de Qingdao qui est considéré comme l’un des plus grands port de Chine permet de relier la ville à Incheon en Corée du Sud, Shimonoseki au Japon et Shanghai. Les trajets prennent parfois plus de 24heures.

Comment circuler dans Qingdao ?

Une nouvelle ligne de métro a vu le jour à Qingdao. D’ici 2020, une dizaine de lignes devraient voir le jour.

Les bus publics sont très pratiques pour parcourir la ville de long en large. Une ligne touristique spéciale (ligne 802) a été mise en service et relie les principaux sites touristiques de la ville.

Comme toute ville chinoise qui se respecte, des taxis sillonnent la ville à l’affut d’un nouveau passager.

Que faire à Qingdao ?

  • Découvrir tous les secrets de fabrication de la Tsingtao à la brasserie de la bière Tsingtao.
  • Prendre l’air de la mer en se baladant le long des baies.
  • Apprécier la vue sur la côte depuis le Mont Laoshan et découvrir la magnifique Résidence du Gouverneur.
  • Flâner dans les ruelles de l’ancienne ville parmi les bâtiments coloniaux.