Gyantse

Nom : Gyantsé
Nom chinois : 江孜镇 – རྒྱལ་རྩེ་
Province : Région Autonome du Tibet
Statut : Ville district
Population : 60 000 hab.
Superficie : n/a

À une centaine de kilomètres de Shigatsé au Tibet, se dresse la ville de Gyantsé. Autrefois comptée comme l’une des villes les plus commerçantes du Tibet, Gyantse est aujourd’hui un exemple de l’ancienne urbanisation tibétaine.

Peu touchée par l’influence chinoise, Gyantse mérite qu’on s’y arrête lors d’un voyage au Tibet.

Histoire

Gyantsé fut envahie en 1904 par l’armée de l’Inde britannique après avoir résisté pendant plusieurs jours grâce à la forteresse. La ville devint ensuite l’un des comptoirs britanniques du Tibet avec Yatung et Gartok. Les britanniques s’y installèrent et ouvrirent une école militaire ainsi qu’un dispensaire.

En 1954, la ville fut fortement touchée par des inondations.

En 1959, de nombreux moines et laïcs furent emprisonnés dans le monastère tandis que les locaux se mirent à fuir la ville après le soulèvement tibétain.

La ville fut ensuite dépouillée de ses biens précieux exposés dans la forteresse et le Kumbum au cours de la révolution culturelle.

Anciennement troisième plus grande ville du Tibet, Gyantsé était réputée pour sa production de bois et de laine ainsi que pour ses magnifiques tapis.

Aujourd’hui

Gyansté est une bourgade authentique peu marquée par l’influence chinoise d’où l’intérêt de s’y arrêter. La vie tibétaine suit son cours à travers les anciennes ruelles comme figée dans le temps. Les habitants côtoient la ville avec les vaches et les yacks qui se baladent tranquillement au gré de leurs envies accentuant cette vision de ville rurale.

La plaine fertile de Gyantse abrite plusieurs édifices qui méritent qu’on s’y arrête. Perché sur la colline qui domine la ville, le Dzong de Gyantsé est la forteresse de la ville depuis plusieurs siècles. Édifiée pour contrer les invasions indienne et népalaise, la forteresse surplombe la ville et promet une belle visite avec un panorama sur la ville fantastique.

Plus bas se dresse le monastère de Pelkhor Chode qui abrite le célèbre Kumbum, stupa aux 10 000 images, plus grand stupa du Tibet. La visite vous dévoilera de nombreuses et magnifiques peintures murales.

L’atmosphère paisible qui règne à travers la ville ne vous laissera pas indifférents et les rencontres que vous ferez avec les locaux resteront à jamais gravées.

Climat

Gyantse profite d’un ciel ensoleillé pratiquement toute l’année. Les hivers sont très froids et secs mais les étés sont agréables avec des températures douces parfaites pour des randonnées.

Comment s’y rendre

Le moyen le plus simple pour se rendre à Gyantsé est de passer par Shigatsé. Des minibus partent tous les 30 minutes vers Gyantsé.

Comment Circuler

La ville se visite très bien à pied.

Que faire à Gyantsé ?

  • Monter au sommet de la colline pour visiter le Dzong de Gyantsé et profiter de la vue panoramique sur la ville et ses environs.
  • Flâner dans les ruelles de la ville à la découverte des locaux.
  • S’arrêter au Pelkor Choede et visiter le Kumbum et ses peintures murales extraordinaires.

Découvrez toutes les attractions possibles à Gyantsé.