Monastère de Drepung

Le Monastère de Drepung se situe au pied du mont Gephel, à 7 kilomètres à l’ouest du centre ville de Lhassa. Il est dit que Drepung est le plus grand parc monastique tibétain. Ce monastère s’inscrit parmi les six monastères principaux Gelugpa du Tibet avec Ganden, Sera, Tashilhunpo, Labrang et Kumbum. En effet, Drepung se traduit par « tas de riz », par son sens sanskrit mais aussi à cause de la couleur blanche de ses édifices. Au cours de votre voyage au Tibet, participez à une visite mystique dans le complexe dédié au Monastère de Drepung.

Histoire

Le Monastère de Drepung fut fondé en 1416 par le 2nd Dalaï-lama, Jamyang Chöje, le successeur de Tsongkhapa.

Le monastère était un lieux où se traitait des affaires politiques et administratives. De ce fait, le monastère fut victime de plusieurs ravages résultant de plusieurs guerres successives.

En 1635, le monastère fut incendié et partiellement détruit pendant la guerre contre les Mongols. Sous la tutelle du 5ème Dalaï-lama vers le XVIIème siècle, le monastère devint un grand centre universitaire pour les tibétains. En 1921, durant la rébellion entre le 13ème Dalaï-lama et le collège Loseling, plusieurs moines furent arrêtés, torturés et trainés jusqu’à la grande ville de Lhassa.

Le monastère fut et sera sans doute le plus grand de son genre pour avoir accueilli plus de 10 000 moines jusqu’en 1951. Aujourd’hui, il en abrite encore une centaine.

Visite du Monastère de Drepung.

On dit que le monastère de Drepung est le plus grand monastère tibétain et le plus riche qui soit au monde. En effet, le centre a été construit sur une surface de 20 000 mètres carrés.

Le monastère de Drepung est composé de plusieurs temple et palais : le Ganden Potrang (l’ancien palais du Daïla-lama), le Tsomchen (le temple de l’assemblée) et de quatre grands collèges (Ngagpa Tratsang, Loseling Tratsang, Gomang Tratsang, Deyang Tratsang) formés à partir de sept universités.

Dès l’entrée, vous comprendrez pourquoi il est surnommé le « tas de riz« . Ses bâtiments dispersés dans l’enceinte se présentent avec d’imposants murs blancs qui s’étagent sur la colline.

Vous pourrez visiter le monastère en y faisant le tour comme le fond les pèlerins en suivant le Kora. Cela vous prendre entre 1h et 1h30 de marche. Avec de la chance, vous tomberez sur les dizaines de milliers de pèlerins venus prier devant le gigantesque Thangka déroulé sur la montagne lors de la fête de Shotun.

Au centre, on peut accéder à la salle Coqen. En face de celle-ci, vous pouvez voir les escaliers en pierres larges qui mènent au hall d’entrée. A l’intérieur, vous trouverez la salle Sutra avec ses 183 piliers où vous admirerez des peintures de bouddhas et des collections précieuses de sutras. Vous pourrez aussi admirer des sculptures datant de la dynastie Qing. Au troisième étage vous verrez une énorme statue de bronze du Bouddha Qamba, qui est l’apparition future du bouddha lui-même.

Pour ce qui est du paysage extérieur, vous pourrez admirer les magnifiques cours situées dans les forêts vierges du monastère. On y trouve des arbres qui datent de plusieurs années. Ces forêts sont aussi le lieu de débat des moines apprentis et des Zhacang sur les sutras.

Comment s’y rendre ?

Le Monastère Drepung est facilement accessible en vélo depuis Lhassa. Cela vous permet de découvrir et profiter des paysages alentour tout en faisant la rencontre en route des locaux.

Des minibus (301 et 303) partent de Lhassa près de la place Barkhor et vous déposeront près du monastère.

Depuis la ville de vous pouvez également prendre un taxi, le trajet coûte environ 20 RMB.

Horaires et tarifs

Le prix d’entrée pour visiter le monastère de Drepung est de 55 RMB.

Les heures d’ouverture du monastère sont de 09h00 à 17h00.