Temple de Ramoché

Le Temple de Ramoché est un monastère bouddhiste important qui se classe au deuxième rang après le Temple de Jokhang.

Il donne dans une ruelle qui donne accès sur Tuanjie lu au nord-ouest de la vieille ville de Lhassa. Selon les dires, il est l’un des principaux sites où sont conservées plusieurs reliques culturelles de la Région autonome du Tibet. Il se classe également parmi les attractions touristiques les plus animées de Lhassa.

Lors de votre voyage à Lhassa, ne passez pas à côté de la visite de ce temple riche en histoire bouddhiques.

Histoire

Selon les archives, le Temple de Ramoché fut érigé au VIIème siècle. Il servait d’abris pour la statue du Jowo Rinpoché à cette époque. Ce temple fut le second temple bouddhiste du Tibet. D’après la légende, il fut construit à la même époque que le temple de Jokhang sous le règne du roi Song Tsen Gampo. Ce roi épousa alors deux princesses bouddhistes, l’une d’origine chinoise nommée Wencheng et l’autre népalaise nommée Tritsun. Il fit donc construire deux palais pour chacune d’elles : le Jokhang pour Tritsun et le Ramoché pour Wencheng, dans lesquels furent vénérées les deux statues du Bouddha Sakyamuni qu’elles avaient emportées.

Quelques années plus tard, le temple de Ramoché fut victime de l’invasion mongole. Il fut pillé et rien ne prouve que la statue originale du Bouddha Sakyamuni y soit encore conservée. Le temple d’origine fut détruit par le feu pour être ensuite rénové à plusieurs reprise. Quelques années après, il devint la salle de l’Assemblée de l’Université supérieure tantrique de Lhassa et 500 moines y résidaient.

Pendant la révolution culturelle, il fut ravagé puis reconstruit. Le temple aujourd’hui est resté intact depuis sa rénovation de 1986.

Visite du Temple de Ramoché

Le temple de Ramoché est d’une grande renommé dans la ville de Lhassa. Celui-ci abrite la statue grandeur nature du Bouddha Sakyamuni à ses huit ans, une statue qui fut longtemps recherchée en Chine. Le temple de Ramoché affiche une architecture de style chinois de la dynastie des Tang.

Le temple de Ramoché couvre une superficie totale de 4 000 mètres carrés. Vous remarquerez que les portes du temple sont pour la majorité tournée vers l’est afin que la princesse Wencheng puisse se tourner vers son pays.

Au total, le bâtiment principal possède trois étages. Le premier étage dispose d’un atrium c’est-à-dire d’une salle d’écriture. Au deuxième étage se trouve le palais du Bouddha avec ses couloirs cintrés. Enfin, au troisième étage se dévoile la chambre à coucher consacré aux Dalaï-lamas qui y résidaient. On remarque tout de suite en entrant dans l’édifice principal, dix piliers soutenant les reliques restantes du palais. Ils ont été décorés par des fleurs de lotus, des bijoux et quelques écrits tibétains.

Le toit est aussi remarquable par son pic d’or et son avant-toit renversé tenant du style de l’époque des Han. Ces décors permettent aussi au Temple de Ramoché de se distinguer parmi les autres et de le repérer dans toute la ville.

Le temple est un exemple concret du mélange des styles architecturaux chinois et tibétains.

De nos jours, le temple est devenu un lieu consacré à l’étude de la Mi Zong consacrée aux moines tibétains.

Comment s’y rendre ?

Pour se rendre au temple de Ramoché, les touristes peuvent emprunter les deux bus qui partent de Lhassa et qui mènent jusqu’au monastère de Ganden et s’arrête près du Temple Jokhang.

Le temple de Ramoché peut se visiter après la découverte du temple de Jokhang. Une petite balade à pied dans les rues de Lhassa pour le rejoindre sera tout à fait agréable.

Horaires et tarifs

Le Temple de Ramoché est ouvert aux visiteurs tous les jours de 9h00 à 17h00.
Le frais d’admission pour le temple est de 30 RMB par personne.