mont Kailash

Le Tibet est réputé pour ses nombreuses montagnes qui ont une signification spirituelle et qui évoquent depuis des années une grande émotion religieuse pour les tibétains.Niché dans la préfecture de Ngari, près du lac Manasarovar et du lac Rakshastal, le mont Kailash, qui signifie « cristal » en sanskrit, est l’une des montagnes les plus célèbres du Tibet. On dit qu’il est l’origine de la source des deux plus grands fleuves d’Asie qui sont l’Indus et le Sutlej.

Les touristes aiment bien visiter le mont Kailash pour sa grandeur et sa magnificence. Si vous faites un voyage au Tibet, ne manquez pas de découvrir et profiter de la grandeur du paysage et de ses étendues en poussant votre trek jusqu’au Népal afin d’admirer la beauté vierge de cette montagne.

Histoire

Au fil des années et traversant l’histoire du Tibet, les vallées et grottes du Kailash furent les sièges des ermites et des yogis tibétains et indiens.

La légende raconte que Milarépa vivait aussi dans cette montagne. En effet, l’histoire du Mont Kailash est aussi associée particulièrement à Milarépa, un grand sage bouddhiste qui demeura dans la montagne pendant une dizaine d’années. Il vivait dans les grottes de la montagne au 12ème siècle. On raconte qu’il acquit la région au à la religion bouddhiste et en écarta les böns.

Cependant, le premier homme à avoir écrit sur le Mont Kailash n’apparait que vers les années 1715. En effet, en cette année, un missionnaire jésuite nommé Ippolito Desideri effectua un voyage à Lhassa et se rendit au mont afin d’y passer plusieurs jours. Ce n’est qu’au mois de novembre de cette année là qu’un européen fit une description géographique et religieuse de la montagne. Il décrivit la montagne sous tous ses aspects. On raconte encore que des ermites hindous et yogis tibétains effectuent des pèlerinages dans le Mont Kailash.

Découverte du mont Kailash

Les tibétains ont attribués plusieurs noms à ce mont tel le Ghang Rimpoche ou Khang Ripoche qui se traduit par « précieux joyau des neiges ». On le nomme aussi Tise ou Meru.

Sur le plan géographique

Le Mont Kailash atteint une altitude de 6 714 mètres avec des monts enneigés et des paysages à couper le souffle. Le Mont Kailash fait parti de la chaîne de montagnes du plateau tibétain. Outre l’Himalaya, elle est la deuxième plus haute montagne du Tibet. Ce mont jouit aussi d’un grand plateau désertique qui s’étend à ses pieds.

Le Mont Kailash attire de nombreux pèlerins bouddhiste et hindouistes. Il est dit que le circuit de pèlerinage appelé Yatra du Kailash est célèbre pour être le plus difficile de tous. Cette difficulté n’est cependant pas pour décourager les randonneurs qui aiment s’y aventurer et graver la montagne pour profiter de paysages sauvages spectaculaires.

Les valeurs symboliques du Mont Kailash

Le Mont Kailash est connu pour être le berceau de l’univers bouddhiste. On dit aussi qu’il est l’endroit le plus sacré pour les hindous, les jaïns et les bönpos depuis de nombreux siècles. À ce qu’on raconte, les entrées du Mont Kailash sont des lieux saints où « les pierres prient ».

Dans la culture et la croyance des hindous, le Mont Kailash est le trône du dieu Shiva et de son épouse Parvati. Cependant, chez les tibétains, ils croient que les divinités de la sagesse et de la compassion, Demchog et Dorje Phangmo y vivent encore. Certains le nomment aussi « l’axis mundi » ou l’axe du monde ou encore la colonne vertébrale de l’univers.

D’après les yogis, c’est depuis cette montagne qu’ils aperçoivent le Sahasrara, celui qu’on définit comme le chakra supérieur. On affirme également que les âmes faibles ne pourront pas survivre dans cette montagne. Les sages appelés aussi Rishis ont reconnus que la description géographique et la beauté de cette montagne ont une grande portée symbolique.

Une randonnée au mont Kailash est une véritable expérience à part entière. Elle vous mènera également au célèbre lac Manasarova, à environ 20 kilomètres au sud-est du mont. à une altitude d’environ 4 588 mètres, le lac se classe parmi les plus haut lacs d’eau douce du monde.

Comment s’y rendre ?

Il existe trois moyens pour atteindre le Mont Kailash :

Premièrement la montagne est accessible par la route de Lhassa, de Katmandou ou par celle de Kashgar.

La route depuis Lhassa ou de Katmandou sont les routes légales et autorisées. En effet, les voyageurs peuvent réserver dans les agences de voyage pour cet itinéraire. Cela permet ainsi aux voyageurs d’obtenir un permis et un voyage plus sûr. On peut compter jusqu’à 15 jours pour faire un aller-retour.

L’endroit est aussi tellement isolé et difficile à atteindre qu’on peut compter jusqu’à une semaine de voyage en Jeep en partant de la ville de Lhassa jusqu’aux flancs de la montagne.

Bien que le voyage soit assez long, la route et les paysages alentours valent le détour.

Horaires et tarifs

Le frais d’admission pour le Mont Kailash est de 150 RMB.