Grottes aux mille bouddhas de Bezeklik

Situées à 45km à l’est de Turpan au pied des monts Flamboyants, les grottes aux mille bouddhas de Bezeklik sont les plus importantes grottes bouddhistes de la province du Xinjiang.

Référence pour la recherche historique du passé de l’Asie, les grottes aux mille bouddhas de Bezeklik présentent un intérêt particulier pour découvrir des peintures murales et des fresques bouddhistes lors d’un voyage chargé d’histoire.

Histoire

Construites depuis la dynastie du sud et du nord (386-589) jusqu’à la dynastie Yuan, les grottes aux mille bouddhas de Bezeklik étaient l’œuvre des moines bouddhistes. A l’achèvement de la construction, les grottes comptèrent 82 grottes creusées sur la paroi de la falaise de la vallée du Mutou.

Avec l’introduction de l’islam en Chine, vers la fin du 13e siècle, qui entraîna un conflit religieux avec le bouddhisme et l’arrivée des explorateurs européens dans la région de Gochang, les grottes aux mille bouddhas de Bezeklik furent souvent victime de vandalisme, de pillage et de destruction. Outre les œuvres volées par les archéologues étrangers, plus de 20 grottes de ce site furent détruites pendant ces évènements.

Les restes des grottes aux mille bouddhas qui comptent au total 57 grottes furent inscrites aux listes du patrimoines de la république populaire de Chine en 1982.

Visite des grottes aux mille bouddhas

Culminant sur la falaise ouest de la vallée Mutou, les grottes aux mille bouddhas couvrent 1 200m² de superficie. Cette immense architecture abrite au total 57 grottes creusées dans la roche tapissée par d’innombrables chefs-d’œuvres anciens.

Chacune de ces grottes renferme des sculptures et des peintures très expressives présentant la vie quotidienne, la culture et la religion des habitants du Turpan depuis des millénaires. En raison des mouvements migratoires, qui ont marqué l’histoire de cette ville, et son emplacement par rapport à la Route de la Soie, la grottes présentent de nombreuses œuvres variées. Vous pourrez y comprendre les différents modes de vie et religions des voyageurs de la Route de la Soie venus de toute l’Asie, ainsi que ceux des différentes ethnie qui peuplent la région.

En tenant compte des sculptures et des peintures volées par les archéologues européens ou détruites par les conflits religieux, les œuvres des grottes aux mille bouddhas vous offrent une occasion de trouver une explication aux mélanges de culture du Tourfan.

Outre les Göktürk ou les Ouïgours que vous pourrez observer entrain d’effectuer des rituels bouddhistes, vous pourrez aisément repérer sur les peintures, des portraits d’indien, de chinois ou autres se tenant auprès de bouddhas.

Les œuvres des grottes aux mille bouddhas sont pour les plupart d’inspiration religieuse. A travers les sculptures de bouddhas, les œuvres vous racontent en général ce que c’était la religion bouddhiste à cette époque. De même, la grotte n° 17 vous accorde une vision de l’enfer selon la religion manichéenne, une des religions importantes en Asie centrale au moment de la conception des grottes.

En raison de sa proximité avec la Route de Soie, les grottes aux mille bouddhas furent autrefois un lieu de recueillement pour les voyageurs de cette route. La visite de cet œuvre humaine tapissée de millier de sculptures et de peintures murales, vous permet ainsi de faire une réflexion sur l’histoire de la région par apport à la route de la soie pour définir les relations commerciales existantes à cette époque.

L’emplacement des grottes aux mille bouddhas vous permettent, lors de votre visite, d’apprécier des paysages panoramiques époustouflant. En effet, les chaînes de montagnes qui s’étirent au nord du Turpan, les gorges ou encore les dunes de sable qui s’étendent jusqu’à l’horizon promettent un fabuleux spectacle..

Comment s’y rendre

Vous pouvez prendre depuis Turfan un taxi jusqu’aux grottes des mille bouddhas.

Horaires et tarifs

Les grottes aux mille bouddhas sont ouvertes de 08h00 à 20h00.

Le frai d’admission s’élève à 20 RMB par personne.