Urumqi

Nom : Urumqi
Nom chinois : 乌鲁木齐 (ئۈرۈمچى)
Province : Xinjiang
Statut : Ville Préfecture
Population : 1 569 769 hab.
Superficie : 10 989 km2

Urumqi, ancienne étape de la route de la Soie, est une ville aujourd’hui moderne et capitale de la région autonome ouïghours du Xinjiang.

En raison de sa situation géographique, Urumqi se trouve être dans la zone la plus éloignée au monde de l’océan avec près de 2 250 km de séparation. Entourée de désert, Urumqi se dresse telle une oasis urbaine parfaitement organisée aujourd’hui considérée comme une plateforme économiques et un centre des transports pour la Chine de l’ouest.

Histoire

Urumqi n’a pas une longue histoire. Bien qu’étant une ancienne escale sur la Route de la Soie, son importance n’en était que très minime.

En 1767, la ville de Dihua située sur la rive est de la rivière Urumqi est créée. Elle commença à se développer avec l’ouverture des mines. En 1864, cette ville fut ravagée par une rébellion musulmane. Petit à petit elle se reconstruisit et devint en 1882 la capitale du Xinjiang.

En 1916, eu lieu un massacre sans précédent. Le gouverneur Yang Zengxin invita à diner tous ses rivaux et les fit tous décapiter pendant le repas.

En 1935, une autre rébellion musulmane éclata dirigée par Ma Zhongying mais les troupes soviétiques furent appelée pour la stopper.

En juillet 2009 éclate les émeutes du Xinjiang à Urumqi entre les Ouïghours et les Hans faisant plusieurs centaines de victimes.

Aujourd’hui

Située sur l’ancienne Route de la Soie, il nous est difficile aujourd’hui d’imaginer Urumqi en tant que simple petite oasis ponctuée de tentes, de boutiques sommaires et de chameaux. Les marchands ambulants ont laisser leur place à de grandes immeubles de verre, de larges routes, ponts et tunnels qui font d’Urumqi, une ville moderne surprenante.

La ville en plein essor économique tire ses revenus de l’exploitation minière et du pétrole.

La ville ne présente pas de grandes curiosités touristiques mais fait une excellente base pour partir à la conquête de cette région surprenante.

Néanmoins, de passage à Urumqi, il serait dommage de manquer la beauté du Tian Chi, ce lac d’un bleu profond encré dans le massif du Tian Shan à 2000 mètres d’altitude. A seulement 2 heures en bus de la ville, vous vous retrouverez dans un décors qui contraste parfaitement avec l’urbanisation. Yourtes, moutons, Yacks et montagnes occupent le paysage et promet une balade des plus agréables et dépaysantes.

Faites un petit tour au Musée de la Région autonome du Xinjiang afin d’en apprendre un peu plus sur la région avant de partir l’explorer et apprécier pleinement le voyage.

Pour ne rien oublier de votre voyage au Xinjiang, passez un petit moment au marché d’Erdaoqiao pour acheter quelques petits souvenirs.

Climat

La situation géographique de Urumqi lui procure un climat désertique extrême avec des hivers très froids et des été chauds.

La température moyenne annuelle tourne autour des 6°C à cause d’une température moyenne hivernale de -12°C et d’un moyenne en été de 23.7°C.

L’automne est la saison la plus favorable pour visiter Urumqi. Les températures se font douces et la ville se pare de jolies couleurs chaudes.

Comment s’y rendre

Avion

Desservie par un aéroport international, Urumqi est facilement accessible depuis les grandes villes de Chine comme Pékin, Xian, Shanghai, Guangzhou, Yichan etc.

Il est possible de rejoindre Urumqi depuis Oulan Bator en Mongolie, Kabul, Osh…

Train

Urumqi dispose de quatre gares routières qui relient la ville par les rails à Xian, Shanghai, Pékin, Chengdu, Zengzhou en Langzhou… Les trains relient également de nombreuses villes de la province de Xinjiang.

Bus longue distance

La région autonome du Xinjiang dispose d’un très bon réseau routier qui part de Urumqi. La ville est donc facilement accessible en bus longue distance depuis les villes de la région.

Comment circuler à Urumqi

Le taxi est un excellent moyen de circuler à travers la ville.

Quelques bus parcourent la ville.

Que faire à Urumqi ?

  • En apprendre d’avantage sur la région et la ville au Musée de la Région autonome du Xinjiang.
  • Se balader au parc du peuple et au parc Hongshan.
  • S’éloigner jusqu’au Lac Tian Chi pour une promenade en pleine air dans les montagnes.