province du Yunnan

Fiche du Yunnan

carte du Yunnan

Nom : Yunnan

Nom chinois : 云南

Statut : Province             

Capitale : Kunming

Population : 46 866 000 hab. (2013)

Superficie : 393 734 km2

Le Yunnan est réputée comme étant la province la plus belle de Chine. Située à l’extrême sud-ouest, elle est bordée par les frontières du Tibet, du Vietnam, du Laos et de la Birmanie. Cette proximité lui procure une identité remarquable et authentique qui se distingue parfaitement des autres provinces chinoises. Le Yunnan est indubitablement l’une des régions les plus variées et les plus merveilleuses du pays promettant aux touristes un séjour inoubliable et riche d’expérience pour leur voyage en Chine.

Histoire

Le Yunnan, la sixième plus grande province de Chine, a toujours été quelque peu rebelle. Son éloignement, sa topographie et sa diversité ethnique l’ont rendu difficile à gouverner et il a été considéré pendant des siècles comme arriéré et peuplé de barbares.

Qin Shi Huang et les empereurs Han établirent temporairement la domination impériale sur le Sud-ouest et créèrent l’itinéraire sud de la route de la Soie jusqu’à la Birmanie. Toutefois, dès le VIIe siècle, les Bai avaient fondé le puissant royaume de Nanzhao au sud de Dali. D’abord allié aux Chinois contre les Tibétains, ce royaume réussit à vaincre les armées Tang au milieu du Ville siècle, contrôlant alors une grande partie du Sud-ouest. Il s’affirma comme une entité indépendante, dominant les routes commerciales entre la Chine, la Birmanie et l’Inde.

Le royaume de Nanzhao s’effondra au Xe siècle et fut remplacé par le royaume indépendant de Dali. Celui-ci survécut jusqu’à sa conquête par les Mongols, au milieu du XIIIe siècle. Après quinze siècles de résistance au pouvoir du Nord, cette partie du Sud-ouest fut finalement intégrée à l’empire en tant que province du Yunnan.

La région resta cependant isolée, avec quelques garnisons et villages chinois dans les vallées, des populations aborigènes dans les hauts plateaux, des Dai (Thaï) et d’autres minorités le long du Mékong.

Pendant la période républicaine, le Yunnan était toujours considérée comme une province rebelle. Lorsque Yuan Shikai tenta d’abandonner la république pour se proclamer empereur, les chefs militaires du Yunnan se soulevèrent. Un commandant local lança son armée de protection national, contre le Sichuan, place forte des force loyales à Yuan. Avec l’aide des autres troupes chinoises, elle obligèrent Yuan Shikai à la retraite.

Comme tout le sud-ouest, le Yunnan a toujours cherché à rompre avec le pouvoir central. Au cours des innombrables purges nationales, les hauts fonctionnaire en disgrâce y ont été souvent exilés, ce qui n’a fait que renforcer sa particularité.

Yunnan aujourd’hui

Avec ses forêts tropicales au sud, sillonnées d’innombrables parcours de randonnée, et les pics tibétains enneigés au nord, qui découpent l’horizon lorsqu’on aborde ses villages et ses temples dont certains sont rarement visités, le Yunnan est indubitablement l’une des régions les plus variées et les plus merveilleuses de Chine.

La province est également celle d’un tiers des minorités ethniques du pays avec près de 50% d’une population non han et, malgré les efforts déployés par le gouvernement, de nombreuses enclaves ont résisté à l’influence han et conservent une forte identité locale.

Même Kunming, la capitale provinciale, semble appartenir à un autre monde, bien éloigné de Pékin. En dépit d’une rapide croissance économique, la « Cité du Printemps » garde son caractère particulier qui en fait l’une des villes les plus cosmopolites et détendues du Sud-ouest.

Parmi les importantes trouvailles archéologiques effectuées au Yunnan, on a découvert des civilisations raffinées datant de l’âge du bronze autour du lac Dian et les plus anciens vestiges humains mis au jour en Chine : des fragments de dents humaines datant de 1,75 à 2,5 millions d’années.

La province, réputée pour son climat tempéré tout au long de l’année, possède la faune et la flore la plus diversifiées du pays. On y a inventorié quelque 2500 variétés de fleurs et de plantes sauvages.

Difficile d’imaginer à l’avance tout ce que le Yunnan va vous offrir. Si vous commencez votre voyage en Chine par cette région, vous n’aurez peut être plus envie de partir tant la richesse de la province est grande.

Climat

Le Yunnan bénéficie d’un climat aussi diversifié que sa topographie, avec des zones tempérées, tropicales et froides. Dans le nord-ouest, autour de Déclin et Shangri-la, les températures peuvent descendre à -12°C en hiver (de fin novembre à février) et monter jusqu’à 19°C en été (de juin à août). À Jinghong, le climat subtropical fait grimper le thermomètre à 33°C en période estivale. Dali jouit d’un climat idéal toute l’année : les températures ne descendent pas en dessous de 4°C en hiver et ne dépassent pas 25°C en été.

Comment se rendre dans le Yunnan

AVION

Kunming est relativement bien desservie par les compagnies aérienne nationales et offre des vols quotidiens vers la plupart des grandes villes chinoises. Les vols internationaux desservent Hanoi, Bangkok, Yangoon et Séoul.

Le Yunnan dispose d’aéroport nationaux qui vols en directions des autres provinces et de leur capitale. De l’aéroport de Dali, des vols rallient Kunming et Guangzhou. De Lijiang, des vols quotidiens se rendent à Chengda, Shanghai, Shenzhen et Guangzhou. À Shangri-la, Yunnan Airlines offre des liaisons pour Kunming, Chengdu, Lhassa, Guangzhou, Shenzhen et Guiyang.

Parmi les destinations desservies depuis Jinghong, se trouve, Shanghai et Guangzhou, ainsi que Bangkok et Chiang Mai en Thaïlande. Actuellement, Mangshi n’est reliée qu’à Kunming.

BUS

À partir de Kunming, un réseau routier rejoint le Sichuan, le Guizhou et le Guangxi, puis continue vers la Birmanie, le Laos, le Vietnam et la Thaïlande.

TRAIN

La plupart des voyageurs qui viennent en train au Yunnan arrivent à Kunming. Des lignes relient la province au Guizhou, au Guangxi et au Sichuan.

Comment circuler dans le Yunnan

Un réseau de bus bien développé couvre la totalité du Yunnan, où le nombre de voies rapides a considérablement augmenté ces dernières années. Des voies express relient Kunming à Dali et Lijiang, ainsi qu’à Baoshan et Jinghong au sud.

Toutefois, à l’exception du train de nuit Kunming-Dali, les liaisons ferroviaires à l’intérieur de la province sont peu pratiques : le développement du réseau ferré a été plus lent ici que dans le reste du pays, et ce n’est qu’en 1990 que la voie a été prolongée à l’ouest jusqu’à Dali.

Langue

Outre le mandarin, les langues principalement parlées au Yunnan appartiennent aux familles tibéto-birmane comme le naxi et sino-tibétaine comme le lisu.

Que faire dans le Yunnan ?

  • Admirez la vue sur les magnifiques rizières en terrasses de Yuanyang.
  • Faire le treck de la Gorge du Saut du Tigre et profiter de la vue entre falaises et cascades.
  • S’imprégner de l’atmosphère tibétaine de Shangri-la.
  • Partir à la découverte du grand parc naturel de la forêt de pierre près de Kunming.
  • S’égarer dans les rues pavées de la vieille ville de Lijiang et profiter pour visiter les nombreux sites d’intérêt de ses alentours.
  • Observer les éléphants depuis les airs dans la réserve naturelle de Yexianggu à Xishuangbanna
  • Passer quelques jours à Dali et profiter de son atmosphère aux influences de la minorité Bai ainsi que de ses paysages naturels surprenants.

Villes et districts du Yunnan ?