Les 10 thés les plus célèbres de Chine

Les 10 thés les plus célèbres de Chine

02 mai 2016

Le thé est sûrement l'une des boissons qui fait la réputation de la Chine encore aujourd'hui. A l’origine, le thé venait du Sud de la Chine, issu de l’arbuste Camellia sinensis. En effet, plusieurs régions montagneuses de la Chine sont réputées pour produire du thé. Les milliers de variétés de thé en Chine ont tous leurs propres caractéristiques et vertus. Participer à une cérémonie du thé au cours d'un Voyage en Chine pourrait être l'occasion rêvée de s’imprégner de cette culture incomparable.

Découvrez ainsi les 10 thés chinois les plus célèbres :

Le thé Longjing de Hangzhou 西湖龙井

Longjing traduit par "puits du Dragon" dénomme une source mais aussi une variante de thé très célèbre en Chine. Cultivés dans le village Meijiawu (ou village Longjing) dans la région montagneuse du Zhejiang à l’ouest de Hangzhou, les cultures du thé Longjing s'étalent sur des kilomètres à flanc de colline.

Les conditions climatiques à Longjing favorisent la culture de cette variété de thé qui se présente avec des feuilles de thé très vertes tout au long de l'année. Ce thé vert a une grande particularité qui tient surtout dans son taux de torréfaction. Au cours de son infusion, celui-ci produit un parfum très fort et un agréable goût. Le thé Longjing est aujourd'hui réputé dans le monde entier pour ses vertus médicinales et sa richesse en antioxydants.

Le thé Biluochun de Suzhou 洞庭山碧螺春

La production du thé Biluochun se fait sur la colline de Dongting, une région située sur la rive du lac Taihu, dans le district de Wuxian dans le Jiangsu. Son histoire remonte depuis le règne de l’empereur Kang sous la dynastie des Qing. Une légende raconte que lorsque l’empereur goûta pour la première fois ce thé, il le trouva si bon qu’il le nomma « Bi Luo Chun » mettant en avant le goût tendre et sa formation à partir de bourgeons et quelques jeunes feuilles.

La particularité de ce thé réside dans sa conception. Il lui faut en effet plus de 600 000 jeunes bourgeons pour produire 500 grammes de thé Biluochun. Ce thé vert se dévoile également par ses saveurs fruitées qui lui viennent de ces arbustes plantés parmi des arbres fruitiers comme le pêcher, le poirier ou encore l’abricotier. Après son infusion, celui-ci donne une boisson lumineuse et brillante, aux couleurs jaune claires. Il apporte un goût très doux dans la bouche et sa délicate odeur rappelle les fleurs printanières.

Le thé Maofeng du Huangshan 黄山毛峰

Le thé Maofeng est un thé vert cultivé sur les monts Huangshan, plus précisément aux environs du temple de Yungu, dans la province de l’Anhui. La terre y est fertile et le climat très doux, ce qui rend les pousses de thé Maofeng à la fois grandes et souples. Récolté une fois par an au printemps, sa cueillette et son traitement exigent un travail très soigné

 

Le thé Maofeng peut être infusé plusieurs fois. Son parfum et son goût le classe parmi les thés de qualité supérieure de Chine. Il se dévoile en effet à travers des saveurs végétales fraiches et minérales accompagnées de notes d'iode et de châtaigne

Le thé Yunwu du mont Lushan 庐山云雾

Le thé Yun Wu est produit sur le mont Lu Shan entre le Changjiang au nord et le lac Poyang au sud. Son nom qui signifie "Nuage et Brume" lui vient de ses plantations cultivées entre 500 et 1 500 mètres d'altitude régulièrement plongées dans la brumes. Les conditions météorologiques et la fertilité de la terre dans cette partie de la région rend la culture encore plus favorable.

Ce thé vert se caractérise par sa forme incurvée puisqu’il est roulé à la main. Il se découvre en bouche par un goût très doux et velouté qui le classe parmi les thés haut de gamme.

Le thé Guapian de Lu'an 六安瓜片

Le thé Guapian de Lu’an qui se traduit par « graine de pastèque » se cultive dans les montagnes de Dabie, dans l'ouest de la province de l'Anhui. Ce thé vert est considéré comme l’un des thés les plus anciens et les plus célèbres de Chine.

La préparation des feuilles de ce thé est très particulière. En effet, le séchage de ces dernières se fait dans des cuves chauffées et le roulage est réalisé à partir de balais de bambou. Après infusion, sa liqueur dégage un goût sucrée, végétale et fruité. À la fois tonifiant et léger, ce thé se classe parmi les grands crus du pays.

Le thé Yulu de Enshi 恩施玉露

Le thé Yulu nommé aussi "rosée de jade" est un thé vert produit à Enshi, dans la province du Hubei. Il est compté parmi les thés verts exceptionnels de la Chine. Son processus de préparation lui procure une grande authenticité puisque ses feuilles sont encore traitées de façon traditionnelle séchées à la vapeur avec une technique de sélection très stricte.

Son origine remonte à la dynastie des Tang, une époque où le thé cultivé dans le Hubei était déjà réputé chez les plus hauts gradés.

Les feuilles de ce thé ressemblent à des aiguilles de pin, d'une couleur verte comme le jade. Son breuvage est très goûteux avec quelques arômes florales appréciables.

Le thé Baihao yinzhen 白毫银针

Le Baihao yinzhen traduit aussi par "aiguilles d'argent au duvet blanc" est une variété de thé blanc cultivée à Jianyang, Yongji et Songzheng, au nord du Fujian, et à Fuding.

Son nom lui vient du joli duvet blanc qui recouvrent les bourgeons et ses feuilles qui se présentent sous forme d'aiguilles argentées après leur torréfaction. Les feuilles son cueillis à la main chaque printemps.

Son infusion dévoile un thé couleur mandarine pâle avec un goût sucré qui procure une délicieuse odeur de fleur. On dit que ce thé très rafraichissant s'apprécie lors de moments uniques.

Le thé Yancha du Wuyi 武夷岩茶

Ce thé de roche est cultivé sur les monts Wuyi, dans le district de Chong'an dans le Fujian. On dit que ce thé est produit depuis la dynastie Qing.

Le thé Yancha est surnommé le thé de roche puisqu’il est produit sur une terre minérale et rocailleuse. Dès son apparition en Europe au 18ème siècle, il fut tout de suite apprécié et adopté. Il se classe parmi les thés de type semi-fermenté, c'est-à-dire que ses méthodes de préparation se placent entre celles du thé vert et du thé noir. Son roulage se fait aussi très délicatement à la main.

Pour sa dégustation, il est important de ne l'infuser que sur une courte durée dans une eau bouillante de 90 à 100° afin que le goût reste neutre.

Le thé Tieguanyin d'Anxi 安溪铁观音

Le thé Tieguanyin est produit à Anxi dans la région du Fujian. Les plantations jouissent d'un climat subtropical parfait pour obtenir des feuilles d'une belle couleur verte brillante.

Une légende raconte que le thé Tieguanyin est un présent offert par GuanYin , la déesse de fer et de la miséricorde. Les paysans ont ainsi mis une stature de la déesse au pied du premier pied de la plantation afin d'obtenir un thé savoureux de grande qualité.

Lors de sont infusion dite pure, se dégage un parfum suave d'orchidées. Sa couleur verte foncée offre un goût fort et velouté.

Le thé Pu'er du Yunnan 云南普洱

Le thé Pu'er provient du grand jardin sauvage Xishuangbanna dans la province méridionale du Yunnan. Le thé tient son nom de la ville de Pu'er dans laquelle il est cultivé.

Il se démarque des autres thés par le fait qu'il est traité à la vapeur puis compressé pour pouvoir plus facilement être transporté. Il a la particularité de se bonifier avec le temps et son prix se voient augmenter avec les années. Le thé Pu'er est également reconnu pour ses nombreuses vertus naturelles. Il se dévoile sous une saveur terreuse et une couleur foncée.

Il est plus connu pour ses bienfaits naturels. Cette variété de thé a une couleur verte à l’état brute. Mais après sa cuisson il devient noire et a une saveur terreuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Valentin Asmode
26 janvier 2017
Très bon article merci
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H