Comment prolonger son visa en Chine

Comment prolonger son visa en Chine

14 juin 2019

Obtenir un visa pour la Chine est une chose, le prolonger une fois sur place une autre... La rédaction de Terre de Chine vous explique les procédures à suivre afin de pouvoir prolonger votre séjour sans le moindre soucis.

Votre visa chinois expire mais vous avez besoin de rester ? Si ce n’est pas pendant un grand évènement international comme les JO, lorsque les étrangers affluent dans le pays et les autorités limitent leur séjour, c’est possible. Voici quelques conseils pratiques.

Démarches habituelles

En période normale (hors JO ou autres grands événements qui impliquent la limitation de l’arrivée des étrangers en Chine), une fois que vous êtes arrivé dans le pays et vous voulez prolonger votre séjour, vous pouvez le faire en vous présentant directement au service d’immigration local (公安局)ou en faisant appel aux service des compagnies privées qui se chargent de cette procédure.

La première solution fonctionne uniquement si vous avez des raisons «valables» pour rester au-delà du délai d’expiration de votre visa (comme un test de langue chinoise HSK auquel vous vous êtes inscrit, ou le fait que vous devez prendre un train pour aller en Russie et il traversera la frontière 2 jours après l’expiration de votre visa, etc.).

Dans ce cas vous pouvez essayer d’en parler avec les employés de la préfecture pour qu’ils vous aident à avoir vos papiers en règle. Voici la page web en anglais du site du service d’immigration de Pékin : http://www.bjgaj.gov.cn/eng/. Une institution semblable existe dans chaque ville qui est chef-lieu d’une province chinoise.

Si vous n’avez pas suffisamment d’arguments pour convaincre les autorités que vous devez rester en Chine, il serait mieux de vous adresser aux compagnies privées qui s’occupent des visas pour les étrangers.

À Pékin existe une compagnie de ce genre avec une très bonne réputation, c’est Traderslink (商联国际). Cette entreprise est en charge de tout type de visas pour étrangers, mais le visa qu’elle obtiendra pour vous dépend du visa avec lequel vous êtes arrivé. Ainsi, si vous avez un visa L, vous n’obtiendrez jamais de visa Z, car il faut repartir en France ou aller à Hong-kong pour pouvoir l’obtenir. Pour un visa F de 6 mois il faut compter de 4000 à 6000 yuans, cela dépend de la saison et de votre pays d’origine.

Une autre solution possible qui peut être moins chère, c’est de vous inscrire en cours de langue dans une université ou une école de langues qui accueille les étudiants étrangers. Pendant votre période de cours, ils seront obligés de vous fournir un visa. Par exemple, l’école Bincai à Harbin (宾才外语学校)s’occupe des visas pour ses étudiants étrangers, et les cessions de cours restent financièrement très accessibles.

Enfin, vous pouvez aussi obtenir une convention de stage d’une entreprise chinoise et partir à Hong-kong pour y obtenir un visa F qui vous permettra de revenir. Une solution, qui est toutefois plus coûteuse que d’obtenir un prolongement sans quitter le territoire chinois.

Cas particuliers

En théorie, vous pouvez aller en Chine sans demander de visa dans des cas suivants :

  1. Si une institution chinoise vous a invité à participer à un événement officiel ou vous a intégré dans une délégation au dernier moment ;
  2. Si vous êtes invités à participer à des transactions commerciales importantes, des ventes ou des achats au nouveau gouvernemental ;
  3. Si vous êtes habilité à effectuer une expertise ou un contrôle de qualité ou consulter les autorités chinoises sur un quelconque projet technique;
  4. Si vous avez accepté la demande de la part des autorités chinoises concernant la compensation du préjudice subi par une entreprise chinoise ;
  5. Si vous remplacez un membre de la délégation ou d’un groupe touristique qui a déjà un visa mais n’a pas pu partir pour de quelconques raisons ;
  6. Dans d’autres cas particuliers, impliquant votre incapacité d’effectuer la demande du visa à temps ou des circonstances spéciales liées à la situation des membres de votre famille qui sont en Chine.

Mais en pratique, vous pouvez accéder à un poste frontière chinois d’un pays voisin (ou territoire spécial) et de tenter votre chance pour obtenir un visa. Cela marchera pour obtenir un visa L d’une durée d’un mois, que vous obtiendrez au poste-frontière chinois pour près de 80 $.

L’expérience de certains touristes européens prouve que ce système fonctionne pour les 3 principaux postes-frontières chinois avec la Russie (Manzhouli, Heihe, Suifenhe), pour Erlian, la ville chinoise frontalière avec la Mongolie, et pour Shenzhen, si vous voyagez depuis Hong-Kong. La liste n’est sans doute pas exhaustive.

Quoi que vous utilisiez comme arguments, n’oubliez pas de rester poli et persistant. C’est la clé de réussite de n’importe quelle procédure administrative en Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H