La rue Niujie

La rue Niujie traverse le district de Xuanwu à Pékin. Il s’agit d’une rue à caractère religieux, particulièrement connue pour sa communauté musulmane. Elle dessert la mosquée Niujie, qui se révèle être la plus ancienne et la plus grande mosquée de Pékin. Sur place, les musulmans chinois s’épanouissent librement et promeuvent à travers leur culture un mélange entre l’Islam et le Han.

Histoire

Autrefois appelée rue Liu, qui signifie « grenade », Niujie était un jardin de grenades. Les musulmans y introduisirent des plats à base de viandes de bœuf, qui connurent un grand succès auprès des locaux. De ce fait, le secteur fut connu comme la rue Niu ou la « rue des bœufs », d’où sa nomination actuelle.

La mosquée Niujie trône depuis plus d’un millénaire dans cette rue. Celle-ci fut construite en 996, au cours de la dynastie Liao, par le fils d’un Imam, Nazaruddin. Détruite par l’armée de Gensis Khan (1155-1227), elle fut réhabilitée à maintes reprises. Les eunuquesmusulmans participèrent à sa reconstruction en 1443 et en 1496, sous la dynastie des Ming. L’édifice fut ensuite agrandi sous le règne de l’empereur Kangxi (1661-1722) de ladynastie Qing. Depuis la fondation de la République populaire de la Chine, la mosquéeNiujie bénéficia de trois projets de rénovation (1955, 1979 et 1996).

Visiter la rue Niujie

La rue Niujie s’étire du nord au sud dans le district de Xuanwu. Elle abrite plusieurs infrastructures musulmanes, dont des supermarchés, une mosquée, des restaurants et diverses boutiques. C’est l’une des destinations clés en Chine pour retracer l’introduction de l’Islam dans ce pays très conservateur.

La rue Niujie constitue le principal secteur musulman à Pékin. Jusqu’à aujourd’hui, des délégations venant des pays islamiques résident dans la mosquée Niujie lors de leur voyage en Chine. La zone autour abrite environ 40 000 musulmans de diverses ethnies chinoises. La plupart des habitants sont issus du clan Hui.

Outre la religion, la cuisine musulmane prédomine dans la rue Niujie . Les produits proposés par les restaurateurs et les bouchers sont strictement halal. Lors de votre passage, testez les collations ethniques, comme le thé de blé, la soupe de haricots ou la gelée de soja. Ne ratez pas non plus les friandises musulmanes.

La mosquée de Niujie

La mosquée Niujie se classe au panthéon des grandes mosquées du nord de la Chine. Elle occupe environ 10 000 m² de superficie. Sa salle de prière de 700 m² peut accueillir plus de 1 000 fidèles.

La mosquée renferme d’importantes reliques culturelles, dont une tablette droite du décret d’un empereur proclamé en 1694, pendant la dynastie des Qing. Son architecture réalisée en bois affiche un beau mélange entre le style musulman et les éléments han. Orientée vers l’ouest, faisant ainsi face à La Mecque, elle contient des calligraphies islamiques et des designs chinois. La décoration intérieure ne comporte aucune figure humaine ou animale, ces représentations étant interdites dans la culture musulmane.

Surmontée par un piédestal en marbre blanc, la porte d’entrée de la mosquée Niujie mesure environ 40 m. Les murs qui la jalonnent portent des sculptures géométriques en relief, illustrant le bonheur et la fortune. Vient ensuite la tour de la Lune qui prend la forme d’une structure hexagonale à deux étages. Celle-ci s’élève à plus de 10 m de hauteur et possède une magnifique toiture dorée et vitrée. Elle fait office de centre d’observatoire de l’Imam pour étudier la position de la lune. C’est une tâche majeure dans la culture islamique afin de déterminer les temps de jeûne.

La salle de prière constitue le plus important bâtiment de la mosquée Niujie. Aménagée sur une surface de 700 m², elle peut recevoir plus de 1000 fidèles. Réservée aux musulmans, elle porte à son entrée un script du Coran et des poèmes d’adoration. Certains textes sont écrits dans les anciens caractères arabes d’Al-Kufi. Pour marquer l’importance et la sainteté du lieu, diverses peintures de fleurs et des chaînes de perles en verre coloré ornent l’intérieur de la pièce. Sur chaque côté du couloir, deux pavillons de stèles affichent chacun une tablette en pierre.

Au sud-est de la salle de prière se trouvent les tombes de deux anciens Imams ayant vécu dans la mosquée à l’époque de la dynastie des Yuan. Elles sont faites en briques noires de Shaykhs. Sur leur surface se dessinent des épigraphes anciennes ayant marqué l’histoire de l’Islam en Chine.

Comment s’y rendre

Bus

Prenez le bus de la ligne 5, 6, 10, 38, 48, 88, 109, 381, 613, 715, 717, 743 ou 822, et descendez à la station de Niujie.

Métro

Depuis Pékin, embarquez dans le métro des lignes 7 ou 4 pour rejoindre la rue Niujie. Descendez àla station de Guang’anmennei et marchez jusqu’à la rue Niujie, à la sortie C2.

Horaires et tarifs

La rue Niujie est accessible tous les jours, 24 h sur 24.

La mosquée reçoit les visiteurs de 8 h à 16 h. Les frais d’admission s’élève à 5 RMB pour les Chinois et 10 RMB pour les étrangers. L'entrée est gratuite pour les musulmans. Vous devez porter une tenue correcte pour être autorisé à pénétrer dans la mosquée.

Mosqué
1 photo

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H