Litang

Nom : Litang
Nom chinois : 高城镇
Province : Sichuan
Statut : ville district administrative
Population : 47 500 d’habitants
La ville de Litang est le centre administratif du comté de Litang dans le sud-ouest de la préfecture autonome tibétaine Garzê dans la province du Sichuan. Dans cette situation administrative qui unit la province de Sichuan et la préfecture tibétaine Garzê, la ville assure la fonction de point d’intersection culturelle et politique pour la Chine et le Tibet.

Histoire

Dirigée par la secte Gelugpta, la ville de Litang fut autrefois l’un des cinq royaumes principaux de la région du Kham, une ancienne province du Tibet. Aujourd’hui, elle a été placée sous la juridiction de la préfecture autonome tibétaine de Garzê. Cette ville était un important centre de diffusion de la culture tibétaine. En effet, plusieurs personnalités bouddhistes y sont nées et ont vécu dans les monastères locaux comme le 4e Dalaï-Lama, Kelzang Gyatso en 1708 et le 5e Dalaï-Lama, Tsultrim Gyatso en 1816. Son histoire est marquée par le début de la révolte des Tibétains contre l’occupation chinoise. Les peuples tibétains commencèrent leur manifestation à Litang en 1956. Jusqu’à aujourd’hui, elle se trouve toujours au centre de ce conflit. En décembre 2002, Tenzin Delek Rimpoché, membre de la famille de Lobsang Dondhup, a été condamné à mort. Il a fut désigné comme l'un des auteurs d’une série d’explosions dans la ville de Chengdu. En 2008, lors de la célébration du festival de cheval, une violente émeute fut provoquée par les pèlerins tibétains réclamant le retour du Dalaï Lama à la libération de Gedhun Choekyi et de Tenzin Delek Rimpoché. Entraînant l’interdiction de la célébration de ce festival, cette simple manifestation a tourné en un violent affrontement opposant les forces de l’ordre chinoises et les pèlerins tibétains.

Découverte de Litang

Litang est la véritable représentation du Tibet en Chine. Bien qu’elle soit une administration chinoise, elle a gardé un authentique esprit tibétain à travers ses architectures, ses festivités et sa population. Il est donc très facile de remarquer les traits caractéristiques tibétains en visitant les maisons traditionnelles, les rouleaux à prières, les temples locaux, les restaurants, les boutiques et les magasins antiques de la ville. Le paysage de Litang se partage entre des prairies et des collines verdoyantes ou enneigées. Elle est d'ailleurs l’un des points de repère des bergers nomades. Litang est une ville d'altitude qui offre des possibilités de randonnées incroyables à travers les plaines peuplées de troupeaux de yaks et de tentes blanches des nomades. La population s’est formée pour la plupart par des Tibétains et des nomades. Malgré sa nouvelle situation administrative, ses habitants ont gardé leurs cultures et leurs modes de vie. Ainsi, la visite de Litang promet un moment très riche et surtout authentique. La ville de Litang dispose de plusieurs institutions religieuses qui mettent en valeur l’architecture et la culture tibétaine. Après l’intervention militaire chinoise au Tibet en 1950, la plupart de ces bâtiments sont aujourd’hui devenus des ruines ou des institutions laïques. Pour ceux qui sont encore en activité, ils sont pour les touristes, la fenêtre de la ville où l’on observe la culture locale. Construit, en 1580, au nord de la ville par le Dalaï Lama Sonam Gyatso, le monastère Litang est l’un des seuls monastères encore en activité de la secte Gelugpa des bouddhistes tibétains dans la région. En pleine rénovation, presque tous les décors du monastère sont faits à la main. Il est donc placé au rang de patrimoine culturel des tibétains, compte tenu de son architecture, de sa décoration et de ses reliques ancestrales. Situé à 18 km de la ville, sur la route de Daocheng, Jiage Shenshan est une lamaserie tibétaine. Pendant les festivités religieuses, cet endroit est couronné par des petits drapeaux multicolores qui créent autour d’elle une ambiance ancestrale très authentique. Lors de votre visite à Litang, vous ne pourrez pas non plus manquer le grand stupa blanc, Chorten Karpa qui trône au centre du village. Son architecture et le grand rouleau de prière à côté rappelle sans mal l'influence tibétaine de la ville. Le rouleau à prière qui est considéré comme le plus grand au monde vous surprendra par ses 5 mètres de diamètres et ses 8 mètres de hauteur..

Le festival de cheval de Litang

Bien qu’il soit interdit depuis les émeutes tibétaines, en 2008, le festival annuel de cheval est encore célébré par les peuples nomades. Organisé annuellement entre les mois de juillet et août dans les prairies de la ville, cette festivité regroupe pratiquement toute la population de Litang, les habitants des villages voisins ainsi que les moines et lamas des monastères locaux. En général, le festival de cheval permet aux habitants de faire des démonstrations de prouesses équestres et des courses de chevaux. Diverses cérémonies de prières bouddhistes ainsi que des concours de danse et de chant folklorique sont aussi organisés. Vous pourrez également assister aux concours de tir à l’arc, aux courses de yaks et de chiens. Les tibétains considèrent cette fête comme une occasion pour porter des costumes et des bijoux traditionnels. Vous pourrez alors découvrir les habitants sous leur plus beaux jours.

Climat

Elevée à 4 000 m d’altitude, Litang est l’une des villes les plus élevées de Chine. Elle bénéficie ainsi d’un climat subarctique alpin. Elle dispose d’un long hiver très froid et d'un été court avec des pluies très fréquentes. La température moyenne de Litang est de -5.8° C en hiver et de 10.6° C en été.

Comment s’y rendre

Bus

Depuis Ganzi, vous pouvez prendre le bus public à destination de Xinlong qui part tous les jours de 09h à 14h. Le bus à destination de Xiangcheng part tôt le matin de Kangding et passe en général à Litang entre 16h et 17h.

Comment circuler

Litang dispose de plusieurs minibus privés ou collectifs qui suivent l’itinéraire et le circuit des touristes. Pour bien profiter des paysages aux alentours, il est très pratique de louer un de ces minibus. Vous pourrez les arrêter à n'importe quel moment pour profiter d'une vue ou d'un évènement.

Que faire à Litang

  • Assister au grandiose festival équestrel.
  • Visiter le monastère Litang pour découvrir les patrimoines culturels tibétains.
  • Faire des randonnées dans les prairies aux alentours de la ville pour observer la vie quotidienne des nomades.
  • Admirer le grand stupa blanc et se rendre sur le grand rouleau de prière.
Ville
5 photos

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H