Pingliang

Nom : Pingliang
Nom chinois : 平凉市
Province : Gansu
Statut : ville-préfecture
Population : 2 330 000 habitants
Superficie : 11 325 km2

Située dans la partie est de la province du Gansu, au pied des montagnes Liupanshan, suivant le cours supérieur de la rivière Jinghe, la ville de Pingliang se trouve dans une zone stratégique de la Route de la Soie. Elle se trouve en effet à l’intersection géographique de la région autonome de Ningxia Hui, de Xi’an, de Lanzhou et de la province du Shaanxi nourrissant ainsi une culture chinoise très riche et très variée. C’est pourquoi, le détour de Pingliang constitue un véritable intérêt pour s’imprégner de l’histoire de la civilisation chinoise.

Histoire

Depuis la découverte archéologique d’un ancêtre chinois datant de 200 000 à 300 000 années, la ville de Pingliang est devenue le berceau de l’ancêtre des peuples chinois. Cette découverte confirme ainsi que depuis des millénaires, les ancêtres chinois ont vécu et procréé dans la région.

En raison de son emplacement, un carrefour stratégique contrôlant l’ancien Shaanxi appelé Sanqin et la Mongolie intérieure, Pingliang était un centre de collecte et de distribution des produits locaux dans la région de Gansu. À cette époque, la ville était déjà considérée comme une plaque tournante très importante sur la Route de la Soie.

Il y a près de 3 000 ans, au cours de la dynastie des Zhou, le peuple de la ville a inventé des techniques d'agro-élevage dans la vallée de la rivière de Jinghe faisant de Pingliang un berceau de la civilisation agricole chinoise. Grâce aux agriculteurs et aux éleveurs qui voyageaient sur la route de la soie, cette technique influença rapidement les techniques d’agriculture et d’élevage de toute la région traversée par la route de la soie.

Aujourd'hui

Bien que la ville soit divisée en 6 comptés notamment Jingning, Jingchuan, Lingtai, Chongxin, Huating, Zhuanglang regroupés dans le district de Kongtong, la population de Pingliang est dominée par plusieurs groupes ethniques dont les plus importantes sont les Han. On y compte plus de 20 groupes ethniques minoritaires.

La ville de Pingliang se trouve dans la région allongée sur le plateau de Loess traversé par plus de 15 rivières. C’est pourquoi, la ville jouit d'une richesse naturelle formée de vallées, de rivières, de montagnes, de plaines et de plateaux verdoyants. La montagne de Kongtong est l'un des joyaux de la région qui se démarquent par son histoire connue dans toute la Chine (Fuxi, l'ancêtre commun des peuples chinois y serait né) et la beauté de ses paysages.

Grâce à cette abondance naturelle, Pingliang est également la plus importante base de production agricole de Gansu. Elle produit en effet du blé, du maïs, des céréales, de sarrasin, de colza, de lin et du tabac séché à l’air. On la considère comme le grenier de la province de Gansu.

La ville dispose également de plusieurs parcs forestiers nationaux et de cinq parcs forestiers provinciaux qui couvrent 61.690 hectares dont 37.920 hectares sont recouverts de forêts naturelles. Ainsi, plus de 254 variétés de plantes et 31 espèces d’animaux rares peuplent la région dans la région.

Très connue pour sa culture folklorique, la ville vous présentera des spectacles de chants, de danses, d’arts martiaux ainsi que quelques représentations d’avaleurs de sabre. Ces évènements attirent de nombreux locaux et touristes.

Abritant une histoire très ancienne divisée entre 25 sites protégés, la ville abrite plus de 2 257 reliques culturelles et religieuses ainsi que plus de 30 000 objets antiques marquant les dynasties régnantes en chine. Déterrées lors de fouilles archéologiques effectuées dans la région, les reliques historiques ont été dispersées dans divers sites protégés au niveau national et provincial. Vous pourrez ainsi découvrir quelques trésors de la région au célèbre palais de la Reine Mère ou encore à l'ancien autel sacrificiel situé dans le parc forestier de Jinshan. En raison de ce riche patrimoine culturel favorisant ainsi l’épanouissement de plusieurs sites touristiques, cette ville est aujourd’hui placée au classement de zones pittoresques touristiques de classe 5A.

Sur le plan économique, Pingliang est aujourd’hui l’une des régions les plus riches de la province du Gansu. La ville s'est développée et plusieurs projets en vue de moderniser la ville ont vu le jour. Des écoles, des groupes de performances, des bibliothèques publiques, des musées ainsi que des projets consacrés à améliorer la santé publique ont alors percé.

La visite de Pingliang constitue non seulement une visite dans le temps mais présente également une merveilleuse occasion pour tester la gastronomie de la région et éveiller les sens de vos papilles. La ville est en effet reconnue pour ses spécialités locales comme le plat de Mutton Paomo, une soupe de mouton accompagnée par des crêpes. Vous pourrez également goûter le Guokui et la pâte de pommes de terre.

Climat

Le climat de Pingliang est sous l’influence d’un vent faible venant de l’est provoquant ainsi un climat semi-continental de mousson semi-sec avec une température moyenne de 8.5° C.

Le mois de décembre, en raison du niveau des précipitations très bas, est l'un des mois idéals pour se rendre à Pingliang. En revanche, il est préférable d'éviter la saison des pluies de juillet à septembre qui enregistre jusqu'à 511.9mm de pluie.

Comment s'y rendre

Avion

L’aéroport le plus proche de Pingliang est l’aéroport de Xi’an et celui de Lanzhou Zhongchuan.

Train

Reliant Lanzhou, Shanghai et Yinchuan, le chemin de fer de Baozhong passe à Pingliang.

Bus

Suivant un trajet routier de 350 km, plusieurs bus longue distance relient quotidiennement la ville de Lanzhou à Pingliang

La ville dispose de deux importantes stations de bus dont la gare routière de l’ouest dans la rue Gonglu et celle de l’est au nord de la rue Jiefang.

Comment circuler

Desservant la ville entière, l’autoroute nationale 312 reliant Shanghai-Yining et la route provinciale 203 permettent aux visiteurs de rejoindre toutes les attractions de la ville.

Que faire à Pingliang ?

  • S’aventurer sur la célèbre montagne de Kongtong et admirer l’élégance du paysage tout en visitant ses attractions historiques.
  • Visiter le palais de la Reine Mère pour faire un voyage dans le temps et découvrir la longue histoire du taoïsme en Chine.
  • Découvrir le temple Longquan et le temple de parc forestier de Yunya.
  • Explorer les centres écologiques de la région comme Tianjiagou à Jingchuan, de Nanchan à Kongtong et de Mijiagou à Huating.
  • Se rendre à Lingtai pour visiter l’ancien autel sacrificiel du parc forestier Jinshan.
Ville
1 photo

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.