La Colline du Charbon

Le parc Jingshan fait partie des plus anciens jardins impériaux à Pékin. Il fait face à la porte nord de la Cité Interdite, suivant son axe central. De par son emplacement, il constitue un bon repère pour les amateurs de la photographie. Depuis ces lieux, vous bénéficiez en effet d’une vue dégagée sur la ville fulgurante de Pékin et de son Palais I mpérial.

Histoire

Le parc Jingshan fut aménagé au cours des dynasties Liao et Jin. Ses collines artificielles furent créées sous la dynastie Yuan (1271-1386), à partir des terres excavées dans les douves au tour dela Cité Interdite. Jusqu’à la dynastie Qing, le site était un jardin privé pour l’empereur et sa famille, qui avaient l’habitude de visiter les lieux pendant les vacances d’été. Au cours de la Légation, le parc Jingshan fut appelé Coal Hill par les Occidentaux. Il servit de bouclier fengshui pour protéger la Cité Interdite contre les mauvais esprits, les tempêtes et la poussière du nord.

C’est également le lieu où meurt le dernier empereur de la dynastie Ming, Ming Chongzhen, le 25 avril 1644. Date à laquelle la dynastie Qing prend le pouvoir.

Le parc Jingshan fut ouvert au public en 1928. Rénové en 1949, il figure aujourd’hui parmi les attractions touristiques les plus prisées dePékin.

Visiter le parc Jingshan

Dans son territoire de 230 000 m², le parc Jingshan abrite de petites collines, une série de grands arbres, des escaliers, des lacs limpides et des bâtiments anciens. Parmi les plus importantes constructions visibles au sein du site, comptez les portes d’entrée, le pavillon Qiwang, le pavillon Wanchun, la salle de la Longévité impériale ou Shouhuangdian et la cour Xingqing.

Le parc Jingshan dispose de trois portes d’entrée : la porte Jingshan au sud (face à la porte nord de la Cité Interdite), la porte Shanzuoli à l’est et la porte Shanyouli à l’ouest (à l’est du parc Biihai). Ces premières structures annoncent déjà le style architectural traditionnel des édifices nichés au cœur du jardin.

Le parc Jingshan contient cinq monticules séparés de 1 015 m de circonférence. Des pavillons bouddhistes trônent au sommet des collines qui culminent autour de 40 m de hauteur. Ceux-ci contiennent des statues bouddhistes en or et sont souvent utilisés par les autorités locales pour des rassemblements privés ou des loisirs.

Dans la partie sud du parc, au pied de la colline qui fait face à la porte sud de la CitéInterdite, le pavillon Qiwan se décrit comme un pavillon de deux étages. Sa toiture en vermeil est entourée par de belles balustrades en marbre blanc. Du temps des dynasties, ce monument fut le lieu où les empereurs adoraient la tablette commémorative de Confucius.

Le pavillon de la Longévité ou Shouhuangdian est un lieu sacré . Les empereurs y venaient pour rendre hommage aux ancêtres. Les corps de certains souverains et reines reposent à l’intérieur du bâtiment. Chaque année, des cérémonies sacrificielles dédiées aux ancêtres impériaux de la dynastie Ming (1368-1644) sont organisées sur place. Lors de l’invasion des rebelles, Chongzhen, le dernier empereur de la dynastie Ming , se cacha dans le pavillon et s’y suicida. Depuis, le site porte une importante valeur historique. Il accueille aujourd’hui unpalais des enfants, une école de musique et une bibliothèque.

Le pavillon Wanchun ou « pavillon des Dix Mille Printemps » se dresse au sommet de la colline située au centre du parc Jingshan. Cette tour domine majestueusement la végétation alentour. Sa toiture à trois couches se remarque de loin.

Le parc Jingshan met à votre portée un panorama dégagé sur la Cité Interdite et sur Pékin. Le dernier étage du pavillon Wanchun constitue le point de vue préféré des touristes. Au nord, vous profitez d’une vue sur l’ancienne Tour de la Cloche et du Tambour. À l’ouest, c’est le parc Beihai et sa pagode blanche qui se dévoilent à vous. En visitant le jardin dans la matinée, vous aurez le privilège d’observer les personnes âgées s’adonner au taï-chi ou au jiàzi (un jeu traditionnel utilisant un volant surdimensionné).

D’avril à mai, les arbres du parc Jingshan fleurissent et rehaussent le paysage de leurs couleurs vives. Les pivoines et les tulipes de toutes les couleurs sont particulièrement mises en valeurs lors du « Festival de Pivoines ». Avec plus de 1 100 m² d’espaces verts, le parcJingshan renferme pas moins de544 variétés de pivoin es différentes, dont quelques espèces rares visibles nulle part ailleurs.

Comment s’y rendre

Bus

Depuis le centre-ville, prenez un bus de la ligne 5 ou 58 et descendez à la station de JingshanHoujie. Vous pouvez aussi choisir la ligne 111 et sortir à la station Jingshan Dongmen, ou encore les lignes 101, 103, 109, 124, 202, 211, 609 ou 814 et descendre à la station Gugong.

Métro

Embarquez dans le métro de la ligne 8 pour rejoindre la station Shichahai, puis suivez la sortie C. Ensuite, prenez le bus 5, 60, 82, 107 ou 124 (ou marchez) pour atteindre la porte Est du parc à 900 m.

Horaires et tarifs

Le parc Jingshan est ouvert de 6 h 30 à 21 h. En temps normal, le prix d’entrée coûte 2 RMB. Pendant la célébration du festival des Pivoines, il s’élève à 10 RMB par personne.

Parc
4 photos

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H