Le nouvel an lunaire

Le nouvel an lunaire

Plus importante fête traditionnelle chinoise, la fête du Printemps, ou Chunjie, marque l'entrée dans la nouvelle année lunaire. Il s'agit aussi d'un moment de réunion important pour les familles, et une occasion de mettre en avant les valeurs traditionnelles de la Chine.

Lexique  
La Fête du Printemps 春节 Chūnjié (chinois traditionnel : 春節)
(Autre appelation) 过年 guò nián
Nouvel an du calendrier lunaire 农历新年 Nónglì xīnnián
Le premier mois de l'année lunaire 正月 zhēng yuè
La veille du nouvel an 除夕 Chúxī ou 年除夕 Niánchúxī
Souhaiter la bonne année en chinois 新年好 ! Xīnnián hǎo !

Durée : du 1er au 15e jour du premier mois du calendrier lunaire. Les célébrations du Nouvel An s'achèvent avec la Fête des Lanternes ( 元宵节 yuán xiāo jié)

La plus grande fête traditionnelle chinoise

La Fête du Printemps est la plus importante fête chinoise, la première fête traditionnelle de l'année civile également. Elle marque l'entrée dans la nouvelle année lunaire, calendrier en usage en Chine jusqu'à la République de 1912.

Ce festival est célébré dans l'ensemble du monde chinois et sa diaspora, même si les jeunes générations semblent y accorder de moins en moins d'importance, en comparaison à l'intérêt qu'elles portent aux fêtes occidentales comme Noël.

La Fête du Printemps, ou Chunjie, s'apparente à cette dernière pour son côté familial. En effet, les membres de la famille doivent se réunir dans leur ville natale, y compris si certains sont partis faire carrière ailleurs.

Cette tradition explique que les périodes précédant la Fête du Printemps soient marquées par des affluences records dans les gares, stations de bus et aéroports. On appelle cette période 春运 Chunyun, les mouvements du printemps.

Le nom Chunjie

La fête remonterait loin dans le passé à la période de la dynastie Shang (XVIIe siècle au XIe siècle avant notre ère). Elle prend ses origines dans le monde rural, quand les agriculteurs célébraient une bonne récolte. Au départ, elle consistait à offrir des sacrifices aux divinités et ancêtres en début d'année. Au fil du temps et des dynasties, le nom changea à de multiples reprises.

En 1911, quand le calendrier lunaire fut remplacé par le calendrier grégorien en Chine, le Nouvel An chinois pris son nom actuel de «Fête du printemps» (Chunjie), car en plus de marquer le début de la nouvelle année lunaire, il permettait de fêter l'arrivée imminente du printemps.

Les dates du Nouvel An Chinois

Le Nouvel An Chinois se situe entre la dernière décade de janvier et la mi-février. Le festival en lui-même dure 16 jours à partir de la veille de la nouvelle année, jusqu'à la Fête des Lanternes le 15e jour du premier mois lunaire. La veille du Nouvel An et les trois premiers jours du premier mois lunaire sont les plus importants.

7 jours de congés officiels, incluant le week-end, sont accordés pendant la première semaine du premier mois lunaire par l'état chinois.

Le mythe du monstre Nian

La Fête du Printemps, ou nouvel an chinois, est aussi appelé Guo Nian (过年 guò nián), ce qui signifie passer le nouvel an. Ce nom est lié au mythe du monstre Nian, dont est issu une partie du folklore de la fête.

Le monstre Nian vivait dans les montagnes en se nourrissant de petits animaux. A l'hiver, par manque de proies dans son habitat, il se rapprochait des villages pour attraper des animaux domestiques voire des humains.

Plus tard, on s'est aperçu que le monstre redoutait trois choses : la couleur rouge, le feu vif, et le bruit étourdissant. Cela a donné naissance aux coutumes des lanternes et décorations rouges, ainsi qu'à l'usage des pétards. Aujourd'hui, ces traditions restent un symbole pour appeler le bonheur et faire fuir les démons...

Les coutumes liées à la Fête du Printemps

  Le nouvel an lunaire  

Plusieurs coutumes sont liées à Chunjie. Certaines se maintiennent, d'autres ont déjà disparu. La plus significative au nord reste de manger des jiaozi (raviolis en forme de croissant de lune) faits maisons la veille du Nouvel an. Au sud, d'autres aliments prédominent aujourd'hui comme les nouilles, le Niangao (gâteau de riz glutineux) et le Tangyuan (boulettes de riz glutineux farcies).

Le repas est bien sûr beaucoup plus riche et varié qu'à l'habitude, et ous les membres de la famille (sauf obligation importante) se doivent d'être ensemble pour ce moment spécial.

De nos jours, la plupart des Chinois regardent ce soir là l'émission spéciale de gala sur la chaîne nationale CCTV, en attendant notamment le spectacle (en général en fin de soirée) du célèbre humoriste Zhao Benshan.

Les spectacles plus traditionnels sont la danse du lion, la danse des lanternes-dragons, la danse du bateau et la marche sur des échasses. Mais ces aspects sont mieux conservés dans les campagnes que dans les grandes villes, où les plus riches préfèrent parfois voyager pendant cette période de congés.

L'un des autres aspects importants du festival, pendant au moins deux semaines, est l'usage de pétards extrêmement bruyants. Leur fonction est de chasser les démons et le malheur, mais en raison des risques d'incendies et de pollution, dans de nombreux endroits cette coutume est aujourd'hui interdite ou limitée.

Il est également courant de donner de l'argent, dans des enveloppes rouges, aux enfants. Et à l'image de ce que font les Occidentaux, les Chinois usent les 5 premiers jours de l'année pour visiter la famille et les amis afin de transmettre leurs voeux pour la nouvelle année. La tradition est inspirée des mandarins qui devaient se rendre à la cour offrir leurs voeux à l'empereur.

Aujourd'hui, la Fête du Nouvel An Chinois attirent de plus en plus les étrangers, intrigués par la richesse des traditions chinoises.

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H