L'histoire des baguettes chinoises

L'histoire des baguettes chinoises

11 juin 2019

Comme dans beaucoup de domaines liés à la Chine, l'histoire des baguettes est tellement ancienne que son origine remonte à une période mythique. Ainsi, Yu le Grand en serait le père... 

partir du néolithique, un peu partout sur la planète, les hommes qui jusqu’alors ne connaissaient que le rôtissage au feu de bois, apprirent à faire bouillir les aliments dans des marmites. L’humanité toute entière, face à sa soupe, se trouva confrontée au même problème : comment retirer les morceaux cuits du liquide bouillant sans se brûler les doigts et/ou sans avoir à attendre que le potage* refroidisse ?

L'invention universelle de la cuillière

La réponse apportée à cette délicate question fut partout dans le monde la même et se matérialisa en un outil imitant la concavité que forment la ou les mains mises en creux, telles qu’on les positionne pour s’abreuver.

Les coquillages ou les coquilles de fruits pouvaient aussi bien faire l’affaire, à condition d’en trouver. Le mot « cuillère » viendrait de coquillage et c’est sans doute aussi cette forme, comme la main en creux, que nos ancêtres cherchèrent à imiter dans des matériaux aussi divers que le bois, la corne, l’os, la terre cuite. Ils la munirent d’un manche, plus pratique surtout pour récupérer le liquide chaud dans des récipients profonds.

Le site néolithique de Charavines dans l’Isère en révela de nombreuses, comme on en trouve dans des sites chinois de la même époque. Parallèlement le couteau, inventé bien plus tôt, même en pierre soigneusement taillée, pouvait aussi servir à piquer les morceaux.

Yu le Grand, le père des baguettes en Chine

Nos chemins se séparent vraiment lorsque les Chinois eurent l’idée d’un autre procédé pour attraper les aliments dans le bouillon chaud, tandis que le reste du monde continuait avec sa cuillère et son couteau. Rappelons que l’usage de la fourchette n’apparait qu’à la fin du Moyen-Age en Europe.

L’invention de ce procédé révolutionnaire est attribuée au dernier des cinq empereurs mythiques, fondateur de la première dynastie chinoise des Xia, Yu le Grand, 大禹 dàyù.

Celui-ci dit-on, un jour où il était bien impatient de manger la viande qui mitonnait dans le ding 鼎 (pot à ragoût sur trépied), et voulant éviter de se brûler les doigts, arracha deux branchettes d’un arbre dont il se servit comme d’une pince ! Les baguettes étaient nées…

Un usage répandu en Asie de l'est

L’archéologie nous le confirme au deuxième millénaire avabt J.C., une paire de baguettes en bronze ayant été retrouvées sur le site d’une ancienne capitale des Shang, Yinxu près d’Anyang au Henan 河南安阳殷墟**.

La Chine toute entière était convertie aux baguettes à la fin des Han (+220), et le procédé a remporté un succès certain puisque l’usage allait se répandre à travers l’Asie : du Japon à la Corée et au Vietnam, jusqu’en Malaisie et Singapour.

Aujourd’hui, on estime que 30% de la population mondiale mange avec des baguettes, 30% avec des couverts et 40% avec les doigts, cette dernière proportion étant en constante augmentation parait-il ; merci les burgers.

 

* Comme le français, le chinois dispose de deux mots pour « potage » et « soupe » : 羹 gēng et 汤 tāng mais leurs définitions respectives sont sensiblement différentes.

**C’est sur ce site datant des Shang qu’ont été découvertes les premières traces d’écriture chinoise, les Jiaguwen 甲骨文. Yinxu a été inscrit en 2006 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H