Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

21 sept. 2014

Bound feet est un reportage photo réalisé par la photographe anglaise Jo Farrell, à propos des dernières femmes chinoises aux pieds bandés. Zoom sur cette pratique ancestrale !

Ce reportage a pour but de mettre en lumière les dernières femmes chinoises aux pieds bandés. Prisonnières de cette ancienne coutume chinoise, ces femmes portent toujours ce fardeau qui a dicté leur façon de vivre. 

Ce projet, Jo Farell l'a financé par ses propres moyens. Pendant plusieurs années, la photographe s'est rendue dans les villages reculés de la Chine pour rencontrer les dernières chinoises aux pieds bandés. Elle a ainsi tenté de comprendre les raisons qui ont poussé les demoiselles de l'époque à suivre cette "mode", et les immortaliser par des clichés émouvants.

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

La coutume des pieds bandés a été instaurée sous la dynastie des Song. Celle-ci consistait à serrer les pieds des petites filles à l'aide de bandes afin qu'elles puissent garder leurs petits pieds d'enfants. L'empereur de l'époque aurait exigé de l'une de ses concubines qu'elle se bande les pieds pour effectuer la fameuse danse du Lotus. Suite à cela, les femmes les plus aisées auraient suivi le pas, puis petit à petit, toute la Chine jusqu'aux campagnes profondes se serait pliée à cette nouvelle tradition. Symbole de grâce et de richesse, les pieds bandés s'imposaient logiquement pour toutes les femmes de la famille.

La pratique fut interdite en 1911, mais perdura dans les zones rurales jusqu'en 1949 environ. Jo Farell, par sa rencontre avec ces dernières femmes aux pieds bandés, a su appréhender cet usage, non pas comme une mutilation, mais comme une mode ancienne qui prônait le respect de soi et de la famille. Avoir les pieds bandés était en effet synonyme de beauté et témoignait du rôle de bonne épouse de la femme en question.

Les femmes retrouvées pour le reportage ont aujourd'hui entre 80 et 90 ans. Certaines d'entre elles travaillent encore dans les champs, très loin des grandes villes. Les zones urbaines ne connaissent plus ces pratiques et les critères de beauté ont bien évolué. Les pieds bandés font néanmoins partie intégrante de leur vie et restent encore pour elles, un signe de beauté. Elles ne regrettent rien et affichent fièrement sur ces clichés leur petits pieds que l'on pourrait qualifier ici de déformés. Je vous laisse découvrir les photos de ces femmes encore pleines de vie, que Jo Farell a parfaitement su mettre en valeur.

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Bound feet, reportage photos sur ces chinoises aux pieds bandés

Retrouvez et suivez le projet de cette photographe sur son site internet Living History ou sur son site personnel Jo Farell.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Jean
30 octobre 2015
horrible et pas beau à voir.Heureusement que c'est interdit .
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.