Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook fait parler de lui en Chine

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook fait parler de lui en Chine

22 mars 2016

Alors que le plus célèbre des réseaux sociaux facebook est toujours interdit en Chine, son fondateur, Mark Zuckerberg ne ménage pas ses efforts pour prouver sa sympathie à la Chine et à ses dirigeants.

La présence de Mark Zuckerberg en Chine ne passe pas inaperçue. Depuis la publication, le 18 mars dernier, d'une photo montrant le grand patron de facebook en plein footing devant la Cité Interdite, la toile a fortement réagit quand à la valeur et l'intérêt de ce cliché, ne lésinant pas sur les critiques.

Le Smog de Pékin ne lui fait pas peur

Alors que les autorités de Pékin ont placé la ville en alerte orange à cause du niveau de la qualité de l'air bien en deçà des normes, le fondateur du plus célèbre réseau social s'est affiché, sans masque, en pleine séance de footing avec cinq de ses amis.  

Les risques encourus pour une telle activité physique en plein air avec ce taux de pollution, sont très élevés. Le taux de particules fines dans l'air était en effet à ce jour de 250 à 350 PM soit 7 fois plus élevé que le seuil de dangerosité défini par l'Organisation mondial de la Santé.

Les internautes n'ont d'ailleurs pas manqué de le faire savoir en rappelant que la pollution n'était pas un problème à prendre à la légère.

Le responsable de Green Peace en Chine n'a pas tardé à réagir en postant un tweet rappelant que la pollution tuait des milliers de personnes chaque jour.

 

 

La Place Tianamen, un lieu de commémoration pas une piste de course

Outre l'indignation des internautes quant à l'activité au sein d'un air pollué, la photo à également fait réagir quant au lieu choisi par Mark Zuckerberg pour se dégourdir les jambes. Beaucoup n'ont pas hésité à rappeler que la place Tianamen fut le lieux tristement célèbre pour le massacre du 4 juin 1989 contre les étudiants du Printemps démocratique de Pékin, par des messages subliminaux : "Le sol où tu cours a été couvert du sang des étudiants qui luttaient pour la démocratie ". Rose Tang, l'une des learders des manifestations de Tiananmen, aujourd'hui exilée aux États-Unis, a très vite réagi sur facebook en partageant son indignation : "Connaissez-vous quoi que se soit concernant le massacre de Tiananmen ? Si vous prétendez le contraire, vous serez punis - Ceux qui se rangent du côté des dictateurs et des assassins finiront mal". Une photo détournée du cliché iconique du massacre de 1989 avec l’homme qui se tient face à la ligne de chars a également été publiée sur le réseau Twitter afin de dénoncer l'ironie de la situation.

Mark Zuckerberg aurait-il violer la loi chinoise ?

Alors que facebook est toujours interdit et bloqué en Chine, beaucoup d'internautes s'étonnent de voir Mark Zuckerberg afficher un poste sur le réseau social en direct de Pékin.

Les VPN, qui permettent de contourner les interdictions internet sont strictement interdits en Chine mais sont nécessaires pour utiliser facebook. Le fondateur n'a donc pas eu d'autres choix que de contourner la loi chinoise pour partager son poste qui fait autant parler de lui aujourd'hui.

On rappellera tout de même que Mark Zuckerberg s'est rendu en Chine afin d'assister a un important forum économique. Cet évènement est notamment l'occasion pour le fondateur de Facebook de rencontrer les haut dirigeants de l'internet chinois et les représentants de l'autorité de Pékin. Il a d'ailleurs rencontré, dimanche dernier, la représentant de la propagande chinoise, Liu Yunshan afin de poursuivre ses efforts de séduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H