La haine des Japonais envers les Chinois plus vive que jamais

La haine des Japonais envers les Chinois plus vive que jamais

23 sept. 2014
Les tensions entre la Chine et le Japon ne cessent de s'accentuer, selon un récent sondage publié par Genron NPO / China Daily, chargés chaque année de mesurer l'état des relations entre les deux pays. Parmi les citoyens chinois interrogés à Beijing, Shanghai, Chengdu, Shenyang et Xi'an, une majorité (53,4%) estiment qu'un conflit militaire aura lieu avec le Japon dans les années à venir. Les Japonais interrogés se montrent quant à eux moins catégoriques, mais avouent craindre également une guerre d'ici quelques années. Ainsi, sur la possibilité d'un conflit militaire entre le Japon et la Chine, voici les résultats des japonais interrogés :
  • 38,0% ont répondu "Il n'y aura pas de conflit à l'avenir", bien que ce chiffre ait baissé de manière significative (46,7% l'an dernier).
  • 32,9% ont choisi la réponse "Ne sait pas"  (29,3% l'an dernier).
  • Les deux réponses conjointes "Il y aura un conflit dans quelques années" et "Il y aura des conflits à l'avenir" ont recueilli 29,0% des voix, et connaissent une augmentation significative par rapport à l'an dernier (23,7%).
  Du côté des chinois sondés, 42,2% pensent que "Il y aura des conflits à l'avenir" et 11,2% pensent même que "Il y aura conflit dans quelques années". Au total, ce sont plus de la moitié des chinois interrogés (53,4%) qui perçoivent la possibilité d'un conflit militaire entre le Japon et la Chine comme réel. Dans l'ensemble, les opinions "défavorables" des japonais envers les chinois et vice-versa ont empiré depuis l'année dernière : 90,1% des japonais éprouvent de l'hostilité à l'égard des Chinois, contre 86,8% des Chinois envers les Japonais.  
La haine des Japonais envers les Chinois plus vive que jamais
Des chiffres alarmants

  Des plaies encore profondes

  Les sondeurs du Genron NPO et du China Daily ont tenté de dégager les raisons de cette haine viscérale entre les deux peuples : La raison la plus fréquemment évoquée pour expliquer les opinions défavorables des japonais envers la Chine est, à hauteur de 55,1% : "Les actions de la Chine sont incompatibles avec les règles internationales", suivie de près par "Les actions de la Chine concernant les ressources, l'énergie et l'alimentation sont égoïstes" à 52,8% (48,1% l'an dernier). La réponse la plus fréquente de l'année dernière, à savoir "Le conflit à propos des îles Senkaku" a quant à lui diminué, passant de 53,2% l'an dernier à 50,4% ;  Elle devient ainsi la quatrième raison la plus évoquée par les japonais. Par conséquent, ce n'est plus tant les préoccupations concernant le conflit territorial des îles Diaoyu/Senkaku qui prédominent, mais davantage le comportement hégémonique de la Chine qui est perçu comme "nuisible" et "inquiétant".
La haine des Japonais envers les Chinois plus vive que jamais
Le 16 août 2012, un manifestant chinois déchire le drapeau japonais du Soleil Levant devant le Consulat japonais à Hong Kong
Par ailleurs, parmi les raisons pour lesquelles les chinois sondés ont une opinion défavorable du Japon, "Les îles Diaoyu/Senkaku" et "Les faits historiques" (comprendre "Les conflits historiques") sont les deux réponses de premier plan, comme c'était le cas l'an dernier également. Pourtant, il est intéressant de noter une diminution du nombre de personnes ayant choisi ces deux arguments. En revanche, on note une nette augmentation des personnes qui ont choisi l'option "Les remarques désobligeantes de certains politiciens japonais", à hauteur de 31,3% (contre 25,2% l'an dernier). Ce résultat met en exergue le comportement parfois indélicat et inappropriés de certains dirigeants japonais, et leur propension à choquer l'opinion chinoise.  

Un motif d'espoir tout de même

Sur une note plus gaie maintenant, lorsque l'on interroge les japonais sur les motifs de leur opinion favorable envers les chinois, la réponse "Les interactions directes avec les chinois (en particulier avec des étudiants chinois au Japon)" est celle qui revient le plus, à hauteur de 39,7% (32,3% l'an dernier). Cela tend à démontrer l'effet bénéfique que constituent les relations directes avec les chinois, contrairement aux préjugés qui animent une grande majorité de la population. Les raisons pour lesquelles les chinois ont une "bonne impression" du Japon sont tout-à-fait différentes. Bien évidemment, "Les produits japonais sont de haute qualité" (57,2%, contre 49,4% l'an dernier), "Les Japonais sont sérieux et assidus" (53,8% contre 54,4% l'an dernier), et "Les Japonais sont gentils, ont de bonnes manières et un haut standard culturel" (52,6% contre 39,2% l'an dernier) ont été les réponses les plus courantes, avec plus de la moitié des suffrages. Comme on peut le remarquer, le savoir-faire technologique et le savoir-vivre des japonais sont très appréciés et contribuent à l'image positive du pays. Parallèlement à ce sondage, la Chine a appelé à la coopération entre les deux parties pour tenter d'améliorer les relations : "Conserver une relation stable et solide entre la Chine et le Japon est essentiel pour nos intérêts communs et ceux de la communauté internationale. Mais pour cela il doit y avoir un effort concerté de la part de nos deux peuples", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, lors d'un briefing quotidien. "Au vu de la situation actuelle, les dirigeants japonais doivent tirer des leçons de ce qui s'est passé, et se demander quelles mesures ils peuvent mettre en œuvre pour réparer leurs erreurs afin d'aider nos deux peuples à améliorer leurs échanges." Les relations entre les deux pays sont-elles susceptibles de s'améliorer dans les prochaines années ? Rien n'est moins sûr...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H