Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

10 août 2013

S’il y a bien une chose qui ne redore pas l’image de la Chine, c’est bien ses scandales alimentaires. Entre le lait à la mélamine, le choux au formol, le vin frelaté ou encore les nouilles de riz cancérigènes, la Chine ne fait pas dans la demi-mesure lorsqu’il s’agit d’intoxiquer les consommateurs.     Avec  un taux incroyable de 15% des consommateurs chinois victimes chaque année d’intoxication alimentaire, les problèmes de qualité des produits alimentaires sont devenus les premières causes de mécontentement des consommateurs. Aujourd’hui ce problème est même en top des préoccupations des chinois devant les frais médicaux et l'éducation. Retour sur 10 scandales alimentaires qui ont fait parler de la Chine :  

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

1- Le lait à la mélamine : L’un des plus gros scandales alimentaires en Chine qui aura causé la mort de 6 enfants et l'intoxication de 300 000 autres. Plusieurs compagnies laitières auraient trafiqué près de 230 tonnes de lait en y ajoutant de la mélamine, un produit toxique utilisé pour accroître le taux de protéines. Ceci a également entrainé de fortes complications au niveau des reins.  

  Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

2- Le thé aux pesticides : Après le thé vert ou le thé au jasmin, la Chine vous présente le thé aux pesticides. Pourtant premier pays producteur de thé au monde, la Chine détient le record du nombre de pesticides présents dans les sachets de thé. Près de 29 produits toxiques auraient été retrouvés dans les sachets de plusieurs marques dont Lipton. Rassurez-vous néanmoins, ces thés n’étaient pas prévus pour l’exportation...

 

  Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

3- Les faux œufs de poules : Réalisez un délicieux mélange de carbonate de calcium, de poudre de plâtre, un zeste de cire de paraffine et un peu de colorant. Laissez reposer quelques heures... Vous obtiendrez un bel œuf sans même l’aide d’une poule ! Et oui même les œufs sont faux en Chine. Malgré leur apparence parfaite, ces faux œufs ne contiennent aucune valeur nutritionnelle et accroissent le risque d’intoxication par l’ingestion des produits chimiques industriels utilisés. Finalement, cette affaire aura au moins eu le mérite de nous dévoiler que l’œuf serait apparu avant la poule...  

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

4- Les nouilles de riz cancérigènes : Pour certains agriculteurs chinois, il n’y a pas de petites économies. Alors même quand les grains de riz sont pourris, ils les utilisent avec une dose de produits chimiques pour leur redonner leur couleur d’origine. Le dioxyde de soufre est ainsi très pratique pour offrir une nouvelle jeunesse au riz moisis et tant pis s’il est cancérigène !  

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

5- Le faux riz au plastique : Certaines entreprises chinoises produiraient du faux riz à base de pomme de terre, de patate douce et de plastique. Le taux de plastique est tellement élevé que manger trois bols de ce riz reviendrait à manger un sac plastique. Même cuits, ces grains de riz toxiques restent durs. Vous voilà prévenus...  

  Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

6- Du porc pour du bœuf : En Chine, le bœuf coûte au moins deux fois plus cher que le porc. C’est partant de ce constat que certains cerveaux (façon de parler) ont concocté une supercherie permettant de faire passer de la viande de porc pour du bœuf. Avec l’aide d’un additif à base de borax, utilisé comme insecticide ou pour les savons, le porc prend ainsi la couleur et le goût du bœuf. Avec la probabilité, en prime, de développer un cancer. Mais ça c'est cadeau !  

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

7- Le choux au formol : Conserver les choux en période de grosse chaleur en Chine pose régulièrement problème. C’est pourquoi certains agriculteurs ont opté pour la solution formol. C'est vrai, le formol permet bien de conserver des corps sans vie pendant plusieurs jours, alors pourquoi pas des choux ? A savoir qu’ingéré en trop grande quantité, le formol est une substance très nocive et cancérigène.  

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

8- Le vin frelaté : Le vin commence tout juste à faire sa place sur le marché chinois, et peu de consommateurs peuvent se targuer d'être de fins connaisseurs. Profitons-en alors pour rajouter de l’eau sucrée, du colorant et des arômes artificiels, le tout avec une belle étiquette du domaine, et les consommateurs chinois n’y verront que du feu ! Malheureusement pour ce viticulteur chinois, son vin made in China provoque des dysfonctionnements cardiaques, des migraines et s'avère potentiellement cancérigène

  Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

9- Champignons blanchis à l’eau de javel : L’esthétisme des fruits et légumes est un point essentiel à prendre en compte pour la vente. Certains maraichers chinois n’ont donc pas hésité à offrir une seconde jeunesse à leurs champignons en employant la manière forte. Rien de mieux que les baigner dans de l’eau de javel pour leur redonner leur blancheur éclatante des premiers jours !  

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

10- L’huile de caniveau : Pourquoi créer lorsque l'on peut recycler ? Pour le bien être écologique, une entreprise agroalimentaire chinoise s’est spécialisée dans le reconditionnement d’huile de caniveau. Afin de combattre le gaspillage, cette entreprise récupérait les huiles usagées des restaurants, les filtrait et les remettait en bouteille. Plus de 2000 tonnes de ces huiles ont ainsi été vendues à des restaurants. 

Les 10 scandales alimentaires les plus controversés en Chine

Bonus - Les pastèques explosives : Un petit bonus avec cette nouvelle génération de pastèques explosives. Pour que le fruit soit plus gros et plus beau, 45 hectares de champs de pastèques ont été traités au forchlorfenuron, un fertilisant très puissant. Les agriculteurs ont peut-être eu la main lourde sur cet accélérateur de croissance puisque des champs entiers ont explosé, faisant de ces 45 hectares de vrais champs de bataille. Un fait divers qui met une fois de plus en exergue les pratiques non conventionnelles et l’usage excessif des fertilisants par les agriculteurs, influencés par la politique de rendement extrême.   Des scandales tous plus absurdes les uns que les autres, mais qui n'en demeurent pas moins tragiques et affligeants. Que d'aucuns se rassurent néanmoins, il est tout à fait possible de consommer des aliments sains et de bonne qualité dans tous les régions de Chine, comme le prouve notre article sur les meilleurs plats chinois. Quant aux autodidactes, ils pourront se rabattre sans problème sur nos délicieuses recettes chinoises, histoire d'être rassurés quant à la provenance des ingrédients :)  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
martin
08 août 2017
moi... j'y ai travaillé en Chine, je m'y suis même marié, et donc.. tous les deux... on connaît cette affaire (presque généralisée d'accord.. pas partout) de mauvaise qualité bien que.. chaque rivière est polluée, faut faire gaffe et ce sont les chinois eux-mêmes qui font.. le plus gaffe avec leurs produits.
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
wlstras2
13 décembre 2016
Non à la rumeur ! Ne prenez pas les consommateurs pour des imbéciles ! Il faut un minimum de décence. Premièrement, ce n’est pas “la Chine” en tant que l’état qui organise ce genre de fraude, ce sont quelques individus en mal de profit qui se donnent à ce type de pratique, et qui risquent très gros, parce que les autorités aussi bien que la population chinoise sont plus que vigilantes à ce sujet. En suite, ne prenez pas des cas isolés pour de la généralité, c’est dangereux de propager ce genre de rumeur souvent non vérifiée, en tout cas non représentative. Prenons l’exemple du “riz en plastique”, et aussi du “vermicelle en plastique”, c’est du grand n’importe quoi ! Qui peut avaler ce genre de produits ? Ce type de vermicelles importés de Chine est fait à base d’une variété d’haricots verts (lvdou en chinois) ou du riz, très populaire en Chine, c’est un grand classique dans la cuisine chinoise. Son aspect peut surprendre à première vue, mais ça n’a rien à voir avec du plastique ou d’autre produit chimique. Il n’y a donc pas lieu de s’alarmer. lisez plutôt cet article de Métro: “Non, les Chinois ne mettent pas de plastique dans votre riz” http://journalmetro.com/opinions/inspecteur-viral/1053688/non-les-chinois-ne-mettent-pas-de-plastique-dans-votre-riz/
Charlène
06 février 2017
L'article n'avait pas pour but de dire que ces scandales étaient des faits avérés mais de les cités en tant que tels. Ces scandales ont véritablement existé, nous faisons que les relayer. Nous ne jugeons pas non plus la Chine et sommes évidemment conscients que le pays ne cautionne pas ce genre de pratique qui vient bien entendu de personnes parfaitement malhonnêtes.
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
nneek
13 mai 2016
Si jamais il y a pire encore. En fait il existe le pire qu'il puisse être trouvé sur cette planète: les "soupes de longues vies". Il s'agit de maffias qui enlève des jeunes filles, les violent pour qu'elle enfantent puis tuent les bébés qui vont remplir des congélateurs... Ce seront leur viande qui seront dans ces soupes censées prolonger la vie et qui sont prisées par les personnes âgées... En règle générale ne laissez pas traînez vos enfants et vos animaux de compagnies là bas, ce ne sont bel et bien pas que des rumeurs.
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
11 août 2013
De faux œufs de poule ? remarque, ils sont peut etre juste en avance puisqu'on nous proposera bientôt de faux steaks.
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H