Sky City : la construction du plus grand gratte-ciel du monde stoppée

Sky City : la construction du plus grand gratte-ciel du monde stoppée

31 juil. 2013

Alors que le 20 juillet dernier la société Broad inaugurait fièrement les premiers coups de pelle pour le début de la construction de la tour Sky City, on apprend le 25 que les travaux ont été stoppés pour raisons administratives.

La Sky City, annoncée fièrement comme le projet de construction le plus ambitieux du moment, est confrontée depuis jeudi à d'importantes complications administratives. En effet, après seulement cinq jours de besogne, le chantier s'est vu stoppé par les responsables de l’aménagement du territoire de la région du Hunan.

En conséquence, le gratte-ciel de 220 étages et de 838 mètres de haut ne verra peut-être jamais le jour. C’est à Changsha, la capitale du Hunan en Chine, que la fameuse tour devrait s’élever. Le rapport du projet rendu par la compagnie Broad Sustainable Building indique que la tour abriterait 250 chambres d’hôtel, 4 450 appartements, 93 ascenseurs, 4 héliports, une piscine, une école, un hôpital, 6 terrains de basket, une rue piétonne de 10 km de long, une multitude de restaurants et boutiques... On ne se refuse rien !

Le projet prend tout son sens quand est annoncé le défi de construire la plus haute tour du monde en seulement 7 mois. Un délai grotesque grogneront certains, qui s'explique par le fait que le constructeur souhaite utiliser une technologie nouvelle consistant à construire les étages à part, puis les monter les uns sur les autres en un temps record. Les questions environnementales sont également à l’ordre du jour puisque les matériaux et techniques utilisés ici sont étudiés pour réduire les énergies et les émissions de CO2.

Sky City : la construction du plus grand gratte-ciel du monde stoppée
Les fondations de la Sky City

Malgré ce projet très prometteur, la compagnie Broad semble avoir été trop impatiente de démarrer le chantier et en aurait oublié les démarches administratives essentielles. Il est vrai que le lancement de la construction avait déjà pris beaucoup de retard, du aux nombreuses études de construction qu’il fallait mettre au point. Sachant que d’autres projets de cette envergure sont déjà en négociation au Quatar et en Arabie Saoudite notamment, Broad n’a pas voulu perdre davantage de temps. La course au sommet du monde n'attend pas !

A présent en stand-by, les dirigeants de la grande compagnie de construction Broad sont en négociation avec les autorités afin d’obtenir les papiers nécessaires à la relance du projet. Ces derniers mettent à l'heure actuelle tout en œuvre pour démontrer que les technologies utilisées par l’entreprise sont de confiance et peuvent résister à des tremblements de terre de niveau 9 sur l’échelle de Richter.

Nul ne sait si les autorités compétentes donneront leur aval. Une chose est sûre, le feuilleton Sky City n'en est qu'à ses balbutiements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H