Hutongs et pousse-pousses, bienvenus à Shichahai

Hutongs et pousse-pousses, bienvenus à Shichahai

03 juin 2019

Pékin regorge de lieux merveilleux. Si l'on fait souvent référence au Palais d'Eté ou à la Grande Muraille, Shichahai est un autre endroit pleins d'atouts pour attirer les touristes étrangers : en l'occurence, ses hutongs et ses pousse-pousses...

Au milieu des Hutongs traditionnels

La première particularité de Shichahai, officiellement appelé Hou Hai District, consiste en la présence de nombreux hutongs traditionnels, autour desquels se sont installés nombres de restaurants, petits magasins et bars destinés aux visiteurs.

Une chose est certaine, ici on se sent réellement en Chine, celle que l'on imagine de l'extérieur avec ses étroites ruelles et ses pousse-pousses. Ces derniers, qui se composent d'un vélo tirant une charrette où prennent place les passagers, pullulent dans le secteur et rencontrent un fort succès auprès des touristes.

L'endroit, et ses multiples ruelles, semble difficile à couvrir en tant que piéton, les conducteurs proposent donc des «tours» du quartier à leurs clients. Désireux de tenter l'expérience, nous nous adressons à l'un d'eux. Le prix est de 60 yuans par personnes, soit 120 yuans pour nous.

Négociations serrées pour le pousse pousse

Arguant que le prix est trop cher, nous nous dirigeons vers un second, mais le premier conducteur revient à la charge en proposant 80 yuans pour deux passagers. Finalement il emportera la mise à 60 yuans, sans manquer de nous reprocher notre manque de générosité...

Le prix de base, 60 yuans pour une heure de visite par personne, s'adresse clairement aux étrangers, souvent peu habitués au bas coût de la vie en Chine. Notre conscience reste bonne en nous disant que s'il est prêt à nous proposer 60 yuans pour deux, c'est qu'il s'y retrouve quand même.

La visite des hutongs, accompagnée des commentaires en chinois de notre conducteur, un homme originaire de Changchun (nord-est de la Chine, province du Jilin), s'avère forte intéressante. Si toutes les ruelles semblent les mêmes, plusieurs informations sont particulièrement instructives comme la signification des décorations sur certaines portes, indiquant l'ancienne demeure d'un membre du gouvernement dans les temps anciens de la Chine.

Un Paradis pour les touristes

Notre conducteur, qui a sûrement des arrangements avec des commerçants locaux, nous propose de pénétrer certains musées sur notre chemin. On nous parle du droit de prendre des photos gratuitement mais sans préciser que l'entrée est payante. Après plusieurs refus, notre guide semble comprendre que notre intérêt se porte sur les hutongs...

La visite dure au total une heure, comme prévue, et se termine à pieds accompagnés par notre guide dans une allée pleine de magasins de souvenirs. Une chose est certaine, Shichahai vaut le coup d'oeil, à condition de savoir, comme dans nombreux lieux de ce type, éviter les pièges à touristes...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Ingrid de "Terres de Chine". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H